Standard and Poor's enregistre une forte hausse des défaillances de grandes entreprises en 2008

 |   |  233  mots
L'agence de notation Standard and Poor's a enregistré une forte hausse du nombre de défaillances de grandes entreprises (notées par elle), en 2008 par rapport à 2007, hausse qui reste toutefois très loin des niveaux observés lors de la dernière crise, en 2001-2002.

"Nous avons enregistré sept défaillances d'entreprises en Europe en 2008, contre deux en 2007 (un point bas) et 4 en 2006", a déclaré l'agence de notation financière Standard and Poor's dans un communiqué publié ce lundi. Même si ce niveau de défaillance est le plus élevé depuis 2003, il n'atteint pas les chiffres observés pendant la dernière crise, en 2001 et 2002 (douze et 19 défauts, respectivement), a précisé S&P.

Les entreprises ayant fait défaut en 2008 en Europe ont par ailleurs totalisé 80 milliards de dollars de dettes. Par comparaison, les Etats-Unis comptent 95 entreprises ayant fait défaut et dont les dettes s'élèvent au total à 337 milliards de dettes. Dans le monde, le nombre de défauts de paiement a augmenté de manière significative en 2008, passant de 24 à 125.

Les défaillances enregistrées en Europe ont eu lieu pendant la seconde partie de l'année, et presque toutes au cours du dernier trimestre 2008, au plus fort de l'impact de la crise internationale sur l'économie.

Les entreprises notées par S&P et ayant fait défaut en 2008 sont Glitnir Bank (Islande), Belvédère (France, spiritueux), Britannia Bulk (Grande-Bretagne, transport), IT Holding (Italie, luxe), Waterford Wedgewood (Irlande, cristallerie et porcelaine), LyondellBasell (Pays-Bas, chimie). La septième entreprise reste confidentielle car sa notation n'avait initialement pas été rendue publique, a précisé une porte-parole de l'agence de notation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :