Obama et Sarkozy jouent la carte de l'entente cordiale

 |   |  272  mots
Nicolas Sarkozy a évoqué avec Barack Obama le dossier polémique des avions ravitailleurs pour le Pentagone et l'éventuelle participation d'EADS-Airbus à un appel d'offre "transparent et loyal".

Le président américain Barack Obama a déclaré mardi soir que le Nicolas Sarkozy et lui-même oeuvraient avec énergie à la reprise économique mondiale. Il a annoncé lors d'une conférence de presse à la Maison blanche avec son homologue français qu'ils étaient convenus qu'une croissance mondiale soutenue implique le rejet du protectionnisme.Le président américain a appelé de ses voeux le déblocage des discussions de Doha sur le commerce mondial, soulignant que toutes les parties ont besoin d'un accord équilibré qui ouvre les marchés.

Un récent dossier sur ce sujet qui a empoisonné les relations entre les Etats-Unis et l'Union européenne, celui de l'achat par Washington d'avions militaires ravitailleurs avec l'éviction d'EADS-Airbus qui avait initialement emporté ce contrat géant, a été évoqué. Nicolas Sarkozy a déclaré à son hôte qu'EADS participerait au nouvel appel d'offre s'il était transparent et loyal, ainsi que l'a assuré le président Barack Obama. "Je lui ai dit, je te fais confiance, si tu me dis que l'appel d'offre sera fair, transparent et loyal, alors EADS concourra et on a confiance", a dit le président français.

Les deux présidents ont également dit être convenus de la nécessité d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire."Le temps est venu des décisions. L'Iran ne peut pas continuer sa course folle", a dit le président français. Son homologue américain a dit espérer que l'adoption de nouvelles sanctions contre Téhéran était une question de semaines. "J'ai l'espoir que ce sera fait ce printemps", a-t-il dit.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2010 à 9:09 :
SVP, arrêtons les mensonges et l'intox pour faire remonter Sarkozy dans les sondages. Désormais avec Internet, on peut tout savoir rapidement; surtout lorsque l'on est fluent en anglais. Depuis deux jours, je regarde ABCnews et CNN. Lorsque notre minable président fit son discours à l'Université, je n'ai vu aucun reportage et aucune mention de l'évènement. Hier au sujet des avions-ravitailleurs; pas un mot et selon Mr Robert Gibbs (press secretary of Obama) au diner intime entre les présidents et leur épouses, il y avait des interprètes. Donc, quel est le but d'une telle comédie ?
Sorry Future French Generations; we really have the World's best kiss-ass as president... Très Amicalement. Jean-Claude Meslin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :