Ce que veut l'Allemagne

 |   |  228  mots
Entretien avec Dieter Hundt, Président de l'Union des employeurs allemands (DBA ).

Quelles mesures concrètes attendez-vous du G20 ?

Le principal objectif est d'empêcher la répétition d'une crise financière globale comparable à celle que nous connaissons actuellement. Pour cela, il faudra rétablir la confiance dans la capacité de fonctionnement du système financier. Ce sommet doit aussi préparer les bases d'une nouvelle période de croissance mondiale, en empêchant que des décisions nationales ne conduisent à des distorsions de concurrence.

Que serait un sommet réussi ?

Je conseille au gouvernement allemand de proposer de faire de l'économie sociale de marché, qui est un succès en Allemagne, la base des discussions sur l'ordre économique mondial. Ce qui doit être garanti, c'est la coopération internationale. La crise ne peut être combattue que sur le plan international. Les politiques doivent maintenir l'ouverture des marchés et empêcher toute dérive protectionniste. C'est ainsi que nous parviendrons à établir une politique de croissance durable et réussie.

La régulation des marchés financiers doit-elle encore être renforcée ?

Nous avons besoin d'une nouvelle architecture des marchés financiers avec des règles internationales plus strictes et une supervision adaptée. Plus de transparence, plus de responsabilité des acteurs et un contrôle des produits financiers sont nécessaires. Et l'offre de crédit doit être sécurisée pour ne pas nuire à la croissance.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :