Kirch rentre au capital de EM.TV

Le magnat allemand des médias Leo Kirch va prendre 16,74% du capital et 25% des droits de vote de la société de droits audiovisuels EM.TV, cotée sur le nouveau marché de la Bourse de Francfort, annonce cette dernière dans un communiqué boursier. Le groupe Kirch va prendre également 49% des parts d'EM.TV dans la société qui gère l'ensemble des droits de la Formule un (F1), la SLEC, pour 550 millions de dollars, précise le communiqué. EM.TV détient 50% de la SLEC. Ce week-end, EM.TV avait dû revoir fortement à la baisse ses prévisions de bénéfices en 2000 : au lieu des 265 millions d'euros prévus, soit un triplement des gains de 1999, son bénéfice avant impôts en 2000 ne sera que de 26 millions d'euros. Avec seulement 710 millions d'euros, le chiffre d'affaires sera également, légèrement en-dessous des prévisions. Le groupe a expliqué la révision en forte baisse de ses résultats par une importante réduction de ses marges de rentabilité. Lundi à l'ouverture, l'action EM.TV dégringole de plus de 22% à 12,50 euros. Cotée 120 euros au début de l'année, l'action EM.TV n'en valait plus que 16 lors de la séance de bourse de vendredi, perdant presque 17% en une seule journée. Cette faramineuse dégringolade a amené dimanche soir le vice-président du directoire, Florian Haffa, fondateur du groupe avec son frère Thomas, qui en est le président, à démissionner: "Il apparaît clairement que je n'ai plus la confiance des investisseurs et des actionnaires", a-t-il déclaré dans un communiqué. Responsable des finances au sein du directoire, Florian Haffa avait déjà renoncé à ce poste il y a quelques semaines après une correction à la baisse des résultats sur six mois du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.