Neopost : Résultat net en hausse de 22,2% en 1999

 |  | 566 mots
Le leader européen des systèmes d'affranchissement postal a vu son résultat net progresser de 22,2% en 1999 (exercice clos le 31 janvier 2000) à 30,8 millions d'euros contre 25,2 millions d'euros en 1998.Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 9,9% sur l'année à 437,8 millions d'euros contre 398,5 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat d'exploitation du groupe est en revanche resté inchangé sur l'année à 74,6 millions d'euros."Importante croissance et amélioration du résultat opérationnel dans nos activités traditionnelles, engagements forts et développements positifs dans nos activités internet (l'e-postage et la logistique). Tout ceci est conforme à nos engagements et nous fait envisager l'avenir avec confiance", a indiqué le président-directeur général de Neopost, Jean-Paul Villot.Hors les effets de changement de tarifs postaux et à taux de change constant, la croissance de Neopost en 1999 a été de 8,3%.Aux Etats-Unis, les activités du groupe en 1999 ont augmenté de 9%, de 7,8% en France et de 5,9% au Royaume-Uni, les trois principaux marchés de Neopost. Dans le reste du monde, Neopost a vu son activité croître globalement de 17,5%.Le groupe estime désormais contrôler aujourd'hui 15% de la base installée mondiale de machines à affranchir contre 14% un an plus tôt.Outre la Chine et l'Italie où il a acquis la position de numéro 1, Neopost a accru ses parts de marché de façon notable aux Etats-Unis, passant de 7,3% début 1999 à 8,6% de la base installée fin février 2000Le titre reperdait ce matin ses gains de la veille, perdant près de 7% à 30,7 euros. Il continue de subir de plein fouet le mouvement de prises de bénéfices sur les valeurs dites de la "nouvelle économie", dans la foulée de la correction du Nasdaq. L'annonce début mars d'un accord stratégique avec IBM lui avait pourtant permis de renouer avec des niveaux proches de ses plus hauts. Cet accord de partenariat doit permettre l'exploitation de la technologie de cryptographie et d'affranchissement numérique de Neopost Online pouer les kiosques postaux en self service d'IBM. Il porte dans un premier temps sur 5.000 kiosques et doiut assurer 5 millions de dollars de CA supplémentaires en 200-2001 à Neopost. Le titre avait enregistré un hausse de plus de 23% dans la foulée de son annonce effaçant la quasi-totalité des pertes enregistrées après la publication à la mi-décembre d'un chiffre d'affaires décevant au titre des neufs premiers mois de l'exercice.La progression décevante de l'activité confirmée par les chiffres annuels rendus publics à la mi-mars - hausse de 9,9% du chiffre d'affaires consolidé à 437,8 millions d'euros - avait alors mis un terme à une progression quasi-ininterrompue du titre depuis son introduction le 23 février 1999, avec un premier cours côté à 15 euros. Neopost pourrait toutefois bénéficier de l'annonce des résultats de Stamps.com, société californienne basée à Santa Monica et qui fournit des services d'affranchissement sur Internet. Cette dernière vient certes d'annoncer des pertes de 42 millions de dollars et un chiffre d'affaires de 2 millions de dollars pour le premier trimestre 2000. Mais, d'après John Payne, President de Stamps.com, l'augmentation rapide des revenus et la diminution du cout d'acquisition du client valide la strategie de la societe et montre a quel point le marché de l'affranchissement offre de grandes opportunites. Stamps.com a annonce avoir double le nombre de ses clients au cours de ce premier trimestre, soit 187057 clients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :