Sécurisation : Baltimore rachète Content Technologies

 |  | 311 mots
Baltimore Technologies, société irlandaise spécialisée dans la sécurisation des transactions électroniques, a annoncé l'acquisition, pour 702,5 millions de livres en actions, de la société britannique Content Technologies, spécialisée dans la sécurisation des échanges de contenu. Baltimore règlera son acquisition par le versement de 91 millions de ses actions, au cours de 7,72 livres (cours de clôture de mercredi soir).Dans un communiqué, Baltimore estime que cette acquisition renforce sa position sur le secteur de la sécurité électronique et le "place en tête des entreprises sur marché de la sécurisation des échanges de contenu, en pleine croissance". Les produits de Content Technologies permettent aux entreprises ou organisations de mettre en place des systèmes de protection de leurs systèmes de messagerie électronique, en matière d'accès aux réseaux internes, d'authentification des messages, de virus ou encore d'usurpation d'adresses. La société compte 6 000 clients dans le monde, totalisant 6 millions d'utilisateurs. L'essentiel de son offre est commercialisée sous la marque MIMEsweeper. Baltimore Technologies emploie 800 personnes dans le monde et a son siège à Dublin. La société a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 25,7 millions de livres, en hausse de 162% sur la même période de l'an dernier et supérieur à celui de l'ensemble de l'exercice 1999. Elle compte l'Américain Intel parmi ses actionnaires minoritaires. En juin, Baltimore avait notamment annoncé avoir été choisie par le groupement de cartes bancaires Visa International pour lui fournir une infrastructure de sécurité et d'authentification des transactions par internet. Selon une étude IDC citée par le communiqué de Baltimore, le marché de la sécurisation des contenus devrait progresser de 71% par an d'ici 2004, pour atteindre 592 millions de dollars. Coté à la Bourse de Londres, Baltimore Technologies perdait 1,55%, à 760 pence, après l'annonce de la reprise de Content jeudi après-midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :