Terra Networks négocie un rapprochement avec Lycos

 |   |  377  mots
Une semaine après l'échec des discussions entre Telefonica et le néerlandais KPN, c'est une filiale de l'opérateur historique espagnol qui envisage un rapprochement avec un concurrent étranger. Terra Networks, la filiale Internet du groupe, a en effet confirmé ce matin les informations selon lesquelles elle a engagé des négociations avec le portail américain Lycos. Si ces discussions aboutissaient à une fusion, le nouvel ensemble deviendrait l'un des principaux fournisseurs acteurs mondiaux de l'accès à Internet : à elle seule, Terra Networks se classe au deuxième rang européen en termes de capitalisation boursière, derrière T-Online, filiale de Deutsche Telekom. Sa valeur boursière, supérieure à 17 milliards d'euros, est presque trois fois supérieure à celle de Lycos (5,94 milliards de dollars). A la bourse de Madrid, la cotation de l'action Terra Networks a été suspendue peu après l'ouverture du marché. Le titre gagnait alors 2,3%, à 65 euros. Outre l'Espagne, Terra détient des portails au Brésil, au Mexique, en Argentine, au Chili, au Pérou, au Guatemala et aux Etats-Unis, et est fournisseur d'accès dans tous les pays d'Amérique latine à l'exception de l'Argentine. L'Espagne, le Mexique et le Brésil représentent 82% du total du portefeuille. Coté au Nasdaq, Lycos avait gagné 19% hier. Le groupe, dont le principal actionnaire est l'incubateur CMGI, se classait en mars au quatrième rang des sites les plus visités des Etats-Unis, avec 33 millions d'utilisateurs. Lycos possède 41% de Lycos Europe, présent notamment en Allemagne et en France, 45% de Lycos Japan, et est également présent en Amérique latine (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Pérou et Venezuela). Terra Networks a par ailleurs publié ce matin des pertes consolidées de 70,04 millions d'euros pour le premier trimestre 2000. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 35,74 millions d'euros, en hausse de 20% par rapport au dernier trimestre de 1999. Le nombre d'abonnés de Terra, lui, a progressé de 675 000 en trois mois (soit une augmentation de 1,67 millions en un an).Le chiffre d'affaires publicitaire de la société a atteint six millions d'euros au premier trimestre. Les revenus du commerce électronique restent, eux, modestes, puisqu'ils ne représentent que 2,3% du chiffre d'affaires total. Enfin, Terra affiche 705 millions de pages vues en mars, soit 62% de plus qu'en décembre 1999.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :