Freeserve gagne plus de de 26% sur de nouvelles rumeurs de rachat par T-Online

Déjà évoquée à plusieurs reprises ces dernières semaines, la possibilité d'une offre d'achat de T-Online sur la majorité du capital de Freeserve faisait bondir l'action du fournisseur d'accès gratuit à Internet britannique. Le titre 26,53% en milieu d'après-midi, à 496 pence. L'entrée de T-Online dans Freeserve serait, selon le Wall Street Journal, à un stade préliminaire, les deux parties n'ayant pas encore entamé de négociations exclusives. Lancé en septembre 1998, Freeserve, pionnier de l'accès gratuit en Grande-Bretagne, compte près de 2 millions d'abonnés. La société est contrôlée à 80% par le groupe britannique de distribution d'électronique Dixons, qui pourrait rester présent au capital en cas d'arrivée de T-Online et continuerait de faire profiter le nouvel ensemble de son réseau de distribution. Ensemble, T-Online et Freeserve seraient de très loin le premier fournisseur d'accès européen, avec plus de 8 millions d'abonnés, loin devant AOL Europe et ses quelques 3 millions d'abonnés. Suivent l'espagnol Terra Networks (environ 2 millions d'abonnés), le néerlandais World Online (1,8 millions), l'italien Tiscali (1,5 millions d'abonnés) et le français Wanadoo (1,4 millions).Les rumeurs récurrentes des dernières semaines n'attribuaient pas uniquement à T-Online un intérêt pour Freeserve. Le câblo-opérateur britannique NTL, dont France Télécom détient 20%, se serait également penché sur le dossier. Dimanche, le Sunday Times britannique avait évoqué une offre de T-Online sur Freeserve à 650 pence par action, soit 66% de prime sur le cours de clôture de vendredi soir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.