Terra Networks affiche une perte nette de 172,6 millions d'euros en 99

 |   |  285  mots
Terra Networks a enregistré en 1999 une perte nette proforma de 172,9 millions d'euros, en hausse de 49% sur celle de 1998. Le chiffre d'affaires proforma a en revanche augmenté de 50% sur l'année, à 78,5 millions d'euros, cette hausse atteignant 160% au second semestre. Le résultat dégagé par Terra avant impôts, intérêts et amortissements (EBITDA) est négatif de 86 millions d'euros, contre une perte de 7,1 millions d'euros en 1998. Au terme de l'exercice, Terra comptait 1.317.000 de clients pour ses services d'accès à internet, soit une hausse de 423%. En décembre, les portails de Terra ont reçu 38 millions de visites pour un total de 434 millions de pages consultées, soit une hausse de 124% par rapport à décembre 1998. Les recettes de publicité, secteur qui a enregistré la plus forte croissance en 1999, ont atteint 7 millions d'euros, en hausse de 107%, et représente 9% des recettes du groupe. Les services aux sociétés ont généré des recettes de 22 millions d'euros, soit 28% du total des recettes. Le chiffre d'affaires du commerce électronique, "encore faible, a subi une forte accélération en 1999", indique le communiqué de Terra Networks sans donner de chiffres. Le groupe a conclu des accords avec de grandes sociétés dans les domaines de la réservation de loisirs (Amadeus), des finances (BBVA) et de l'informatique (Corte Ingles) pour se placer "en bonne position au moment où se produira le développement effectif du commerce électronique". En 1999, Terra Networks a procédé à de nombreuses acquisitions telles que Olé en Espagne, Zaz au Brésil et Infosel au Mexique. La moitié des clients de Terra (659.000) sont en Espagne, le reste est au Brésil (346.000), au Mexique (82.000), au Chili (118.000), au Pérou (62.000), aux Etats-Unis (44.000) et au Guatemala (6.000).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :