Netcrawling lève 3,5 millions d'euros et envisage son IPO

Disponible depuis le 1er janvier 2000, le service en ligne de la société, baptisé Lemonad, permet de localiser, de classifier et d'analyser les campagnes publicitaires menées sur près d'une centaine de sites Internet. L'outil rapatrie les espaces publicitaires de différents sites, leur date et leur fréquence d'apparition. Cet ensemble de données mises à jour en temps réel est automatiquement catégorisé, analysé statistiquement et stocké dans les bases de données de Netcrawling, l'objectif pour la société étant de produire, à terme, des rapports, des statistiques et des études sectorielles. " Cette augmentation du capital devenait nécessaire à notre stade de développement, explique Marc Reeb, fondateur de la société. Nous avions levé 1,3 MF lors d'un premier tour de table pour lancer le site et recruter 16 personnes, mais nous devons passer à la vitesse supérieure. Cet argent nous permettra, avant la fin du mois de juin, d'ouvrir un bureau à Londres et un autre en Allemagne, pour le développement desquels nous investirons à chaque fois 5 MF. Ceci fait, nous nous tournerons vers l'Italie, l'Espagne et la Scandinavie où, avant la fin de l'année, nous aurons ouvert des filiales en partenariat avec d'importantes Web agencies locales. Nous devions aller vite pour continuer à croître, et l'expertise de Florence Ribes de Léonardo Finance, qui connaît parfaitement les VC susceptibles d'adhérer à notre projet, est un facteur important de notre réussite. " Les nouvelles entités seront composées d'un directeur, de deux commerciaux, d'un responsable des études et d'un administrateur. 10 personnes seront également recrutées en France aux postes d'ingénieurs (3 personnes), de commerciaux (2), de responsable des études (1), de directeur international (1), de chefs de publicités (deux " figures " de la profession devraient rejoindre Netcrawling à ce poste) et de responsable technique (1). La société envisage par ailleurs mener son IPO au début de l'année 2001. Son équipe dirigeante, parmi lesquels figurent Marc Reeb et Thierry Lunati, possède une certaine expérience de ce genre d'opérations : Thierry Lunati a en effet participé au développement des algorithmes du moteur de recherche Lokace en 1995 avant de participer à la création et à la vente de Caramail. Annecdote historique, c'est le même stylo bic qui a servi à Marc Reeb pour finaliser la vente de Lokace, la hausse du capital de Caramail, et sa vente et la levée de fonds de Netcrawling. Le baron doit sourire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.