BOL à l'assaut du marché scandinave

Bol s'installe sur le marché scandinave. En procédant au rachat de 50 % de son homologue Bokus.com, le libraire en ligne compte exploiter la réceptivité des pays nordiques vis-à-vis du commerce électronique : selon Forrester Research, 12 % des foyers suédois auraient pratiqué l'achat en ligne dans les trois derniers mois. Ils devraient également être 72 % à avoir accès à un ordinateur d'ici 2003. " Les Nordiques ont toujours été des premiers utilisateurs des nouvelles technologies, et notamment du commerce électronique ; il est donc primordial pour nous de leur proposer une excellente plate-forme ", explique Heintz Wermelinger, président et CEO de Bol International. Lancé en 1997 par le groupe média suédois KF Media, Bokus s'est installé en Finlande et au Danemark dès 1998, débarquant ensuite en Norvège une année plus tard. Fort de ces implantations, le libraire électronique estime maîtriser 50 % du marché scandinave de la vente en ligne de livres. Cette mainmise contribue aux bons résultats de Bokus, qui affichait des ventes en ligne de 110 millions de couronnes suédoises (soit 85,8 MF) pour un portefeuille-client rassemblant 200 000 Internautes. Bokus deviendra Bol Scandinavie et sera gérée comme une joint-venture détenue à parité par Bol et KF Media, qui s'appuie sur un réseau de 47 points de ventes physiques sur son sol. Ce sont les collaborateurs de KF Media qui se chargeront de la " localisation " du service, en adaptant la version scandinave de Bol aux goûts des marchés locaux, que cela soit en termes de marketing, d'offre commerciale ou de gestion des relations clients. Bol, qui n'officie sur le Web que depuis le 4 février 1999, s'engage donc avec un vieux routard du commerce en ligne afin d'imposer en Scandinavie son catalogue de 4,5 millions d'ouvrages et de 500 000 CD. Avec cet appui, le libraire en ligne devrait éviter de connaître les difficultés rencontrées lors de son installation en France. En dépit d'un effort promotionnel de 4 MF dans l'Hexagone, BOL n'y est pas devenu une référence en matière de commerce en ligne de biens culturels. Selon MMXI, ce marché se partage actuellement entre Fnac.fr (taux de pénétration de 40,5 % en décembre dernier), Alapage.com (21,7 %) et Cdiscount (20,6 %). Le départ de Fabrice Cavaretta de la direction général de Bol France, en novembre dernier, avait même été interprété comme un constat d'échec par de nombreux observateurs.Déjà présent en Allemagne, en France, en Espagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Suisse, BOL s'attaque à la Scandinavie en attendant de partir à la conquête de l'Italie et du Japon. Rassemblant actuellement 400 collaborateurs, le libraire en ligne devrait entrer sur le Neuer markt de Francfort au cours du second trimestre 2000. Une opération qui devrait faire le bonheur de Bertelsmann et Havas, lesquels se partagent à parité le contrôle du libraire en ligne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.