Débuts boursiers difficiles pour Hi-Média

La régie publicitaire Hi-Media mettait hier sur le Nouveau marché de la Bourse de Paris 16,7 % de son capital. Le titre a raté son entrée en Bourse dans un contexte particulièrement difficile. La régie avait déjà repoussé son introduction, prévue initialement le 31 mai dernier. Ces deux éléments, combinés à la situation particulièrement tendue du marché, ont contribué à cet échec. Introduit à 11 euros, le cours est passé sous cette barre peu après 11 heures et ne s'en est plus jamais rapproché pendant le reste de la séance, tombant à 10,2 euros en clôture. Sur l'ensemble de la journée, la valeur a donc subi une baisse de 7,27 %. La séance de vendredi débutait cependant dans de meilleures conditions : le titre gagnait 3,92% une demi-heure après l'ouverture, à 10,6 euros. Mais il demeurait sous son cours d'introduction. Après l'introduction, la capital est détenu à hauteur de 11,8 % par Cyril Zimmermann, 17,7 % par Infosources, 15,2 % par le Groupe Dassault, 7 % par Dassault Multimedia, 7 % par Dassault Developpement, 4,6 % par JP Morgan Capital, 4,6 % par Gazéo Ventures et 13,1 % par des actionnaires privés. La régie compte plus de 50 sites dans son portefeuille en France, dont Caramail, Boursorama, Spray, Infosources, et plus récemment National Geographic. Hi-Média propose ses services en matière de publicité, de marketing direct, d'affiliation marchande et de sponsoring. L'ensemble des sites en régie affiche un total de plus de 200 millions de pages vues.L'entrée en Bourse a pour objectif de donner à la régie les moyens de s'implanter en Europe tout en développant une nouvelle plate-forme technologique. Composée de plus de 30 collaborateurs, la régie a réalisé 25 MF de CA en 1999.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.