La Compagnie des Alpes relève son offre sur Grévin

Déblocage dans l'affrontement entre la Compagnie des Alpes (CDA) et Grévin: l'exploitant de remontées mécaniques a finalement décidé de relever à 33,36 euros le prix de son offre publique d'achat sur le groupe de loisirs. Du coup, le conseil d'administration de ce dernier, qui avait initialement repoussé les avances de la Compagnie des Alpes (lire ci-contre), apporte désormais son soutien "à l'unanimité" à celle-ci. La CDA proposait jusqu'à présent un prix de 30 euros par action, un niveau qui avait été jugé "insuffisant" par neuf membres sur douze du Conseil d'administration (dont le groupe Accor) de Grévin et Cie. "A la demande de la majorité des administrateurs, dans un souci de favoriser le soutien unanime du Conseil de Grévin et Cie à une opération que la CDA souhaite amicale, celle-ci, représentée par son président Jean-Pierre Sonois, confirme les termes de son projet industriel et accepte de relever son prix d'offre à 33,36 euros coupon attaché (soit 33 euros coupon détaché)", précise le communiqué publié mercredi soir par la Compagnie. Le président du conseil d'administration de Grévin et Cie, Olivier de Bosredon, a été mandaté pour collaborer avec la CDA à l'élaboration de la note conjointe à soumettre aux autorités de marché. Celui-ci avait estimé jeudi dernier devant des analystes financiers que l'objectif "à court terme" (exercice 2002) de l'action Grévin et Cie était compris entre 35 et 39 euros. Présentant également un plan d'entreprise à l'horizon 2006, il avait expliqué que l'objectif "à moyen terme" du prix par action se situait entre 38 et 42 euros. Evoquant le projet industriel, M. de Bosredon avait souligné qu'il ne voyait pas de "synergies" entre son groupe (qui comprend le Parc Astérix, le musée Grévin, des aquariums géants et des parcs de monuments en miniature) et le numéro un mondial de l'exploitation de remontées mécaniques. Un sentiment qui est partagé par les analystes et le marché. Le relèvement du prix de l'offre, s'il facilite le rapprochement, ne répond toujours pas aux interrogations sur les complémentarités possibles entre les deux groupes.Conséquence immédiate de ce relèvement de l'offre, le géant hôtelier Accor a annoncé mercredi soir qu'il apporterait sa participation de 5,9% dans Grévin et Cie à l'OPA. Jeudi en clôture de la Bourse de Paris, le titre Compagnie des Alpes est en légère hausse de 0,62% à 57,25 euros. L'action Grévin est suspendue de cotation depuis le 23 mai, date de l'annonce de l'OPA.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.