Bharti investit 7 milliards de dollars dans les supermarchés indiens

 |   |  288  mots
Le groupe diversifié indien s'est associé au géant de la distribution Wal-Mart pour mettre en place une chaîne de supermarchés en Inde. D'ici 2010, près de 300 magasins seront implantés dans le sous-continent afin de répondre aux besoins de la classe moyenne émergente. Le groupe Bharti espère un bénéfice de un à deux milliards de dollars sur la même période.

Le groupe Bharti Enterprises compte mettre 7 milliards de dollars (5,324 milliards d'euros) sur la table d'ici 2010 pour constituer une chaîne de supermarchés en Inde, en association avec Wal-Mart. Les futurs magasins, franchisés, arboreront la bannière américaine, mais les murs, eux, appartiendront à l'Indien, qui compte sur sa branche immobilière pour lui trouver des terrains.

Dans un premier temps, le tandem indo-américain a prévu d'installer 200 grandes surfaces et une centaine de supérettes pour répondre aux besoins croissants de la jeune classe moyenne indienne, estimée à près de 300 millions de personnes. Selon Sunil Mittal, le président du groupe Bharti, cette opération devrait rapporter entre un et deux milliards de dollars (entre 761 millions et 1.5 milliards d'euros) sur la même période.

La législation indienne en matière d'investissements étrangers est particulièrement stricte. En janvier 2006, les autorités les ont autorisés à hauteur de 51%, mais seulement pour les enseignes à marque unique. En tant que détaillant multimarques, le géant de la distribution Wal-Mart n'est pas autorisé à pénétrer le marché indien sans un partenaire local fiable.

L'Inde est considéré comme le marché le plus attractif des pays émergents; d'ici 2015, le marché des ventes au détail devrait plus que doubler, passant de 300 milliards de dollars (228 milliards d'euros) à 637 milliards de dollars annuels (485 milliards d'euros). "Dans les deux prochaines années, ils (Wal-Mart) projettent d'installer leur chaîne d'approvisionnement et de tester le commerce de masse sur le marché indien", explique Jayesh Shroff de SBI Fund Management. Pour Wal-Mart, qui tire un tiers de la croissance de ses ventes et de ses profits de ses activités hors Etats-Unis, l'Inde représente un enjeu de long terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :