Casinos : le ministère de l'Intérieur propose de rencontrer les syndicats

 |   |  262  mots
Le ministère de l'Intérieur propose de rencontrer le 4 janvier les syndicats des casinos qui ont confirmé cet après-midi leur appel à la grève le 31 décembre pour les salaires et le retrait d'un projet d'arrêté ministériel menaçant des "milliers d'emplois".

Le ministère de l'Intérieur, qui a la tutelle de l'industrie des jeux de hasard, propose de rencontrer le 4 janvier les syndicats des casinos qui ont appelé à la grève le 31 décembre pour les salaires et le retrait d'un projet d'arrêté ministériel menaçant des "milliers d'emplois" selon eux. "Je suis prêt à vous recevoir le 4 janvier 2007 à 14h30 afin que nous puissions discuter plus avant des sujets qui vous préoccupent et examiner ensemble les propositions que vous souhaiteriez présenter" indique Jacques Gérault, directeur adjoint de cabinet de Nicolas Sarkozy dans une lettre datée du 22 décembre adressée aux syndicats des casinos.

Dans ce courrier, transmis par le ministère à l'Agence France Presse, il assure que "la réforme de la réglementation des casinos, contrairement aux inquiétudes (...) viendra renforcer cette activité (...) et contribue à la sécurité de l'emploi dans les casinos". Le ministère affirme également qu'"il n'est pas question de transformer les casinos de France en des +hangars à machines à sous+".

CFDT, FO, CGT et CFE-CGC ont appelé à une grève de 24 heures dimanche 31 décembre dans les 193 casinos de France qui emploient 17.000 salariés, après l'échec des négociations salariales du 21 décembre au cours desquelles le patronat a proposé +2% d'augmentation salariale contre +5% demandés par les syndicats.

Ils protestent aussi contre "l'absence de réponse du ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy", à leur demande de retirer son "projet d'arrêté ministériel" qui, selon eux, aurait comme conséquence une "réduction de 20% des emplois" du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :