Procter & Gamble table sur les nouveautés et les pays en développement pour tirer sa croissance.

 |  | 233 mots
Lecture 1 min.
Le groupe américain qui fabrique les couches Pampers et les shampooings Head & Shoulders a profité d'une rencontre avec les investisseurs pour réaffirmer ses objectifs. L'intégration de Gillette, acquis en octobre 2005, progresse. Les nouveaux produits et la Chine devraient titrer la croissance.

Le fabricant américain des shampoings Head & Shoulders, des dentifrices Crest ou encore des couches culottes Pampers a confirmé qu'il table sur une croissance de ses ventes à long terme de l'ordre de 5% à 7%. L'an passé, Procter & Gamble (P & G) a réalisé un chiffre d'affaires de 68 milliards de dollars, en hausse de 8%.

Profitant d'une réunion mercredi avec les investisseurs, P&G qui a repris le fabricant de rasoirs Gillette en octobre 2005 affirme que "l'intégration progresse". De plus, Alan G. Lafley, le PDG de P&G estime qu'il pourra conquérir un milliard de nouveaux clients d'ici 2010 grâce à son implantation en Chine et dans les pays en voie de développement.

Pour conquérir le marché chinois, Procter table justement sur les rasoirs de Gillette. Le rasoir Vector pour hommes "pourrait générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 100 millions de dollars par an dans ce pays, si un consommateur sur dix passe au rasoir trois lames", affirme le groupe. Ce qui reviendrait à doubler ses ventes dans les rasoirs sur ce marché.

D'une manière générale, P&G table principalement sur le lancements de nouveaux produits pour alimenter sa croissance. Et pour les accompagner, le groupe américain investit plus de huit milliards de dollars par an en publicité, soit deux fois plus que les autres groupes du secteur, selon Alan G. Lafley.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :