Les dirigeants de TomTom touchent le pactole en vendant des titres

 |   |  301  mots
Les principaux dirigeants du numéro un européen des systèmes GPS vont céder près de 14 millions de titres. Alors que le cours de l'action TomTom qui a doublé depuis son introduction en Bourse en mai 2005, cette vente devraient leur permettre de rafler la bagatelle de 462 millions d'euros.

Le calcul effectué par les dirigeants de TomTom est simple. Il y a un an et demi, lors de son introduction en Bourse, l'action du pionnier européen de la géolocalisation cotait à 17,5 euros. Aujourd'hui, elle en vaut près du double, à environ 33 euros. Une plus-value potentielle de 462 millions d'euros à laquelle Harold Goddijn, le patron de ce groupe néerlandais, et ses principaux cadres n'auront su résister.

Les membres du comité de direction de TomTom ont donc dévoilé ce matin leur intention de vendre une partie de leurs actions dans le capital de l'entreprise, soit environ 14 millions de titres (sur un total existant de quelque 110,7 millions de titres). Ils contrôlaient jusqu'à maintenant 69% du capital. Cette opération répond à une "volonté de diversification de leur patrimoine", veut rassurer un communiqué du groupe, et ne remet pas en question leur "entière implication dans TomTom". Le management s'est par ailleurs engagé à ne pas procéder à une nouvelle cession de titres dans les 180 prochains jours.

Malgré tout, cette annonce a quelque peu inquiété les investisseurs, généralement échaudés par ce type d'opérations. Mardi, l'action TomTom cotée à la Bourse d'Amsterdam chutait à la côture de 5,99% à 33,10 euros.

Pourtant la semaine dernière, le leader européen du GPS annonçait tabler sur un doublement de ses ventes en 2006, avec une marge opérationnelle bien meilleure que prévue et relevée à 27%, contre 20% initialement. En Europe, TomTom est le premier à avoir flairé le potentiel de la demande pour des systèmes de navigation portables. D'abord spécialisée dans les logiciels pour assistants numériques, cette société néerlandaise s'est lancée dans le hardware en 2004. Elle y réalise désormais 90 % de son chiffre d'affaires, soit près de 1,4 milliard d'euros escompté pour l'exercice en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :