Le CAC 40 réduit nettement l'allure en fin de séance

 |   |  837  mots
La prudence l'emportant à la veille de la décision de la Fed en matière de taux, Paris a nettement réduit l'allure à l'approche de la clôture. Au terme des échanges, le CAC 40 n'affiche plus qu'un gain de 0,06% à 4.774 points. Axa domine l'indice, EADS est à la traîne.

Paris a levé le pied en fin de séance, après avoir accéléré à la hausse en début d'après-midi, dans la foulée des marchés américains. La prudence l'emporte donc finalement à la veille de la décision de la Fed en matière de taux. A la clôture, Axa domine largement l'indice, sur fond d'augmentation de capital destinée à financer l'acquisition de Winterthur. A l'inverse, EADS termine très nettement à la traîne de l'indice phare, après que l'audition de Noël Forgeard n'a pas permis de résoudre la crise de gouvernance du groupe. D'une manière plus générale, un peu moins des valeurs du CAC 40 terminent dans le vert. Les indices CAC Next 20, CAC Mid 100 et CAC Mid & Small 190 terminent en baisse.

A la clôture, le CAC 40 avance de 0,06% à 4.774 points dans un volume d'affaires limité à un peu moins de 4 milliards d'euros sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie gagne 0,47% à 5.678,6 points et, à Francfort, le Dax cède 0,04 0,38% à 5.456,87 points. A New York, le Dow Jones progresse de 0,12% à 11.912,01 points.

Le dollar se stabilise à 1,2530 pour 1 euro, les analystes tablant dans leur ensemble sur un dix-septième relèvement d'un quart de point du taux des Fed funds à 5,25%, demain. Mais la question porte sur la tonalité du communiqué de la Fed, et notamment en ce qui concerne l'inflation.

Sur le plan macro-économique, la seule statistique du jour concerne les stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis, à 16h30. Les stocks de brut ont chuté de 3,4 millions de barils, contre une baisse attendue de 0,8 million de barils. Les stocks d'essence ont reculé de 1 million de barils, alors qu'ils étaient attendus en hausse de 0,1 million de barils. Les stocks de produits distillés ont progressé de 1,8 million de barils, soit plus que les 1,2 million de barils attendus. Le cours du baril de brut léger coté à New York progresse de 58 cents à 72,50 dollars. Entamée aujourd'hui, la réunion de deux jours du conseil de politique monétaire de la Fed débouchera demain sur l'annonce de sa décision en matière de taux.

Plus forte baisse du CAC 40, EADS recule de 3,89% à 21,22 euros. Son co-président exécutif Noël Forgeard a exclu de démissionner, a annoncé le président de la Commission des affaires économiques et des finances de l'Assemblée nationale, qui a auditionné M. Forgeard ce matin. La Tribune datée de ce matin écrivait que ce dernier risque de devoir quitter ses fonctions, ajoutant que le calendrier de ce départ fait l'objet de divergences entre les actionnaires industriels du groupe, Lagardère et DaimlerChrysler. Lagardère gagne 0,88% à 57,25 euros.

Euronext lâche 1,53% à 70,95 euros. Le président de Deutsche Börse a déclaré ce matin qu'il ne relèverait pas son offre, qui restera amicale, sur la plate-forme européenne, ajoutant qu'une telle alliance demeurait sa priorité numéro un. Euronext envisage pour sa part de créer une entité destinée à rassembler ses licences boursières en Europe afin de les protéger des lois américaines, rapporte le Financial Times. Si elle est accueillie favorablement, l'offre de fusion de NYSE Group suscite en effet des inquiétudes sur la possibilité pour les autorités de régulation américaines d'exercer leur contrôle des deux côtés de l'Atlantique.

Arcelor gagne 0,51% à 37,19 euros. D'après Reteurs, Alexï Mordachov devrait faire une offre complémentaire sur Arcelor. Par ailleurs, le gouvernement luxembourgeois souhaite conserver des actions Arcelor-Mittal si le projet de fusion entre les deux groupes sidérurgistes arrive à son terme.

TF1 gagne 2,19% à 24,78 euros. La chaîne, qui a acheté les droits de tous les matchs de l'équipe de France de football dans le cadre de la coupe du monde, bénéficie de la qualification des Bleus pour les quarts de finales.

Havas prend 0,80% à 3,79 euros. Le groupe de publicité a avancé la date de retrait de ses American Depositary Share (ADS) sur le Nasdaq, qui sera effectif à l'issue de la séance du 6 juillet.

Ubisoft gagne 1,38% à 37,52 euros. L'éditeur de jeux vidéo a vu son bénéfice net se contracter de plus de moitié à 11,9 millions d'euros au cours de l'exercice 2005-2006, clos le 31 mars. Le résultat opérationnel courant chute à 400.000 euros, contre 33,5 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires progresse en revanche de 2,7% à 547,1 millions. Pour l'exercice en cours, le groupe vise une croissance de ses ventes comprise entre 5% et 10% dans un marché global attendu en baisse de 7%. Ubisoft estime par ailleurs que son résultat opérationnel courant avant comptabilisation des stocks options devrait représenter entre 3% et 4% du chiffre d'affaires. Enfin, la société confirme son objectif d'un chiffre d'affaires d'environ 60 millions d'euros au premier trimestre.

Trigano abandonne 1,82% à 41,04 euros. Le spécialiste du camping a fait état d'une croissance de 3% à 269,5 millions d'euros de son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe confirme son objectif de facturations de 880 millions d'euros et de 10,2% de marge opérationnelle.


Ambroise Ecorcheville
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :