Le CAC 40 termine en légère hausse

 |  | 702 mots
Lecture 4 min.
Paris clôture en hausse de 0,11% à 4.856,09 points. L'indice a gagné quelques points à l'approche de la clôture, dans des volumes limités en raison de la clôture des marchés américains pour le Martin Luther King Day. Total a été le principal soutien de l'indice, à l'inverse d'Arcelor après sa surenchère sur Dofasco.

Après avoir passé l'essentiel de la séance à tutoyer les 4.855 points, Paris termine juste au-dessus de ce niveau, à 4.856 points. L'indice avait auparavant approché les 4.865 points, avant de rechuter dans les tous derniers échanges. Un rechute notamment due à Total, le principal moteur de la progression du marché aujourd'hui. L'Oréal et Suez ont toutefois également contribué à faire avancer le CAC 40. A l'inverse, Arcelor a pesé sur la tendance après sa surenchère sur le canadien Dofasco.

D'une manière plus générale, les volumes sont restés faibles, les marchés américains étant fermés en ce jour férié commémorant Martin Luther King. Le reste de la semaine sera désormais essentiellement consacré aux publications de résultats de sociétés américaines.

A la clôture, le CAC 40 grappille 0,11% à 4.856,09 points, dans des volumes de près de 3 milliards d'euros échangés sur l'indice. Ailleurs en Europe, le Dax termine inchangé tandis que le Footsie monte de 0,51%. Wall Street avait terminé sur une note peu encourageante vendredi, le Dow Jones cédant 0,02% tandis que le Nasdaq progressait dans le même temps d'un très symbolique 0,02%.

Wall Street fermée, aucune statistique ne figurait logiquement au programme sur le plan économique outre-Atlantique. Le seul rendez-vous du jour était fixé à 10h30 avec les prix à la production du mois de décembre en Grande-Bretagne. Ceux-ci ont baissé de 0,2% en décembre et augmenté de 2,4% sur un an en données brutes, mais augmenté de 0,1% sur le mois et de 1,6% sur un an en comparable.

Sur le front du pétrole, le baril de WTI a clôturé vendredi, à New York, très légèrement en deçà de la barre des 64 dollars, à 63,85 dollars. Du côté des devises, l'euro se maintient face au billet vert. La devise européenne s'échange 1,2119 dollar, contre 1,2135 vendredi soir en clôture de Wall Street.

L'actualité est un peu plus riche du côté des entreprises. L'Oréal monte de 2,08% à 66,15 euros. Le groupe de cosmétiques a annoncé, vendredi soir, ses ventes 2005. Le chiffre d'affaires annuel a progressé de 6,5% en données brutes, à 14,53 milliards d'euros. La hausse ressort à 12,2% au quatrième trimestre. A données comparables, la croissance annuelle s'élève à 5,7% pour les trois derniers mois de l'année et à 4,8% pour l'exercice. L'Oréal confirme ses perspectives de résultats annuels, à savoir une hausse à deux chiffres du profit net par action.

Total progresse de 0,72 %, à 223,50 euros, soutenant naturellement le CAC 40. C'est la première capitalisation de l'indice.

Eurotunnel a enregistré une hausse de 1% de ses facturations annuelles, à 793 millions d'euros. Elles ont plus particulièrement progressé de 4% dans la branche navettes, à 433 millions. Une évolution jugée encourageante par la direction de l'opérateur du tunnel sous la Manche. Le titre prend 2 centimes, à 36 centimes.

TF1 affiche un gain de 1,58% à 24,44 euros. Le titre, comme M6 (+1,98% à 24,70 euros), bénéficie de l'évolution possible des lois en vigueur sur l'audiovisuel, concernant les seuils de détention du capital au sein des chaînes de télévision.

Au chapitre des grandes opérations, Arcelor a surenchéri sur ThyssenKrupp dans le dossier Dofasco. Le sidérurgiste français propose 71 dollars canadiens pour reprendre le groupe nord-américain, contre 68 dollars pour son concurrent allemand (offre réalisée durant le week-end). L'action plie de 2,92% 21,27 euros.

Au chapitre des changements de recommandations, la période de " black-out " est désormais terminée sur Eutelsat. Deutsche Bank est à l'achat sur le titre de l'opérateur de satellites et vise un objectif de 15,30 euros. Lehman Brothers table pour sa part sur un niveau de cours de 15,50 euros avec une recommandation de " surpondérer ". Morgan Stanley est à " pondération en ligne " avec un potentiel très limité, à 13,50 euros par action. Enfin, Merrill Lynch est à l'achat, avec un objectif de 15 euros. L'action progresse de 0,30% à 13,29 euros.

ING a relevé de 78 à 89 euros son objectif de cours sur Schneider (+0,06% à 79,05 euros). Enfin, CSFB a dégradé France Télécom (+0,15 % à 19,54 euros) à " neutre ", avec un objectif ramené de 25 à 21 euros.

A noter que Soitec (+2,38% à 16,38 euros) doit publier, ce soir après la clôture des marchés, son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Seb (-0,52% à 96 euros) annoncera au même moment ses ventes 2005.


Ambroise Ecorcheville
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :