Nouvelle progression pour le CAC 40, Lafarge star du jour

 |   |  723  mots
Au terme d'une séance erratique, le marché parisien ferme ses portes sur un gain de 0,21% à 5.448 points. Star du jour, Lafarge gagne près de 3% sur fond de bons résultats trimestriels. A l'opposé, Capgemini glisse de plus de 3%.

Hésitant tout au long de la séance, le marché parisien s'est finalement orienté à la hausse en fin de séance malgré des marchés américains mitigés. A la clôture, le CAC 40 progresse de 0,21% à 5.448,60 points dans un volume de 4,63 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie baisse de 0,13% et, à Francfort, le Dax gagne 0,11%.

L'échéance décembre sur le brut de qualité WTI s'inscrit en hausse de 1,32 dollar à 61,15 dollars, soutenue par les anticipations d'une nouvelle réduction de la production de l'Opep le mois prochain, ainsi que par la baisse plus forte que prévu des stocks de fuel domestique la semaine dernière. Au chapitre des devises, l'euro se négocie à 1,2824 dollar.

Sur le front de l'économie, la Banque d'Angleterre a, comme attendu, relevé ses taux directeurs de 25 points de base à 5%. Outre-Atlantique, le Département du Commerce a annoncé une contraction du déficit commercial à 64,3 milliards de dollars en septembre à la faveur de la baisse des prix des produits pétroliers, après un record de 68,96 milliards atteint le mois précédent. Les prix à l'importation ont quant à eux diminué de 2% en octobre, là où les analystes anticipaient une baisse de 1%. Le Département du Travail a fait savoir que les inscriptions au chômage avaient diminué de 20.000 à 308.000 la semaine dernière, contre 315.000 attendues. La confiance des consommateurs américains a diminué en novembre, l'indice préliminaire de l'Université du Michigan ressortant à 92,3, après avoir atteint 93,6 en octobre, son meilleur niveau depuis juillet 2005. Enfin, les stocks des grossistes américains ont augmenté de 0,8% en septembre, après une hausse de 1,2% (révisée de +1,1%) un mois plus tôt. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une progression de 0,5%.

Lafarge progresse de 2,91% à 109,60 euros et signe la plus forte hausse du CAC 40. Le cimentier a dégagé un bénéfice net de 548 millions d'euros au troisième trimestre, en hausse de 32%. Le groupe indique que la croissance de ses résultats opérationnels devrait se poursuivre au quatrième trimestre, " mais à un rythme plus modéré en raison du niveau d'activité très élevé " sur la période correspondante de 2005. Le groupe dit aborder 2007 avec confiance. Par ailleurs, le holding belge Groupe Bruxelles Lambert a annoncé avoir porté sa participation dans Lafarge à 13,2% du capital, contre 10,64% début septembre.

EADS gagne encore 1,13% à 21,57 euros sur fond de nouvelles commandes. Par ailleurs, Dubai Capital International a annoncé vouloir étudier les comptes du groupe d'aéronautique et de défense en vue d'une éventuelle entrée au capital.

Sanofi-Aventis s'apprécie de 0,53% à 66,65 euros. Le groupe pharmaceutique a annoncé avoir obtenu des autorités sanitaires mexicaines une autorisation de mise sur le marché de l'Acomplia. Le président du groupe estime que, à termes, son traitement contre l'obésité pourrait générer un chiffre d'affaires annuel de 3 milliards de dollars.

A l'inverse, la Société Générale perd 0,68% à 131 euros. La banque a annoncé une croissance de 12,4% de son bénéfice net à 1,27 milliard d'euros au troisième trimestre. Le résultat d'exploitation progresse de 10,1% à 1,91 milliard d'euros et le produit net bancaire de 7,9% à 5,26 milliards. Sur les neuf premiers mois de l'année, le résultat net s'est apprécié de 22,6% à 4,06 milliards d'euros.

Capgemini plie de 3,29% à 45,27 euros. La SSII a annoncé tabler sur une marge opérationnelle 2006 en ligne avec les attentes du marché, soit entre 5,6% et 5,7%. Le groupe vise par ailleurs une croissance de 11% de ses ventes à données comparables cette année, contre une hausse de 10% précédemment estimée.

Renault progresse de 0,53% à 95,30 euros. Le Français et le constructeur indien Mahindra ont signé un protocole d'accord pour un partenariat à long terme. Les deux groupes vont construire un site d'une capacité de production de 500.000 voitures. Nissan pourrait rejoindre ce partenariat dans les prochains mois. Renault et Mahindra étaient déjà alliés au sein d'une coentreprise, détenue à 51% par le groupe indien. Renault a par ailleurs annoncé que ses ventes devraient continuer de diminuer jusqu'à l'été 2007.

Enfin, Nexans bondit de 5,84% à 77,90 euros. Le fabricant de câble a annoncé l'acquisition de l'australien Olex pour environ 310 millions d'euros. Ce rachat, qui sera financé par des lignes de crédit existantes, aura un effet positif sur son résultat par action dès la première année, indique Nexans.


Johan Deschamps
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :