Séance de consolidation, Total épargné

 |   |  433  mots
Affecté par le recul des marchés américains et l'incursion de l'euro au-dessus de 1,29 dollar, le CAC 40 termine la séance en retrait de 0,60% à 5.104 points. Contre la tendance, Total s'adjuge près de 1% sur fond de remontée des cours du pétrole.

Après avoir gagné plus de 3% la semaine passée, le marché parisien enregistre, logiquement, une séance de consolidation. Le recul des marchés américains et l'incursion de l'euro au delà de 1,29 dollar ont conduit les investisseurs à plus de prudence.

A la clôture, le CAC 40 abandonne 0,60%, à 5.104 points dans de faibles volumes, 2,6 milliards d'euros ayant été négociés sur les valeurs de l'indice. Ailleurs en Europe, le Dax abandonne de 0,38% mais le Footsie progresse de 0,2%.

Les investisseurs pourraient en outre faire preuve d'une certaine prudence après que le marché du pétrole a donné de nouveaux signes de nervosité. L'Iran ayant annoncé son intention de poursuivre ses activités dans le domaine nucléaire, en dépit des appels de l'Onu, le baril de pétrole tutoie à nouveau les 72 dollars, à 71,55 dollars précisément.

Côté devise, l'euro s'échange pour sa part à 1,2927 dollar, gagnant ainsi environ 1 centime par rapport à ses niveaux de clôture vendredi soir à Paris.

Aucune statistique n'a été publiée ce jour outre-Atlantique. En Europe, le déficit commercial de la zone euro s'est établi à 2 milliards d'euros, a indiqué Eurostat. Il revient néanmoins d'un déficit de 3,2 milliards le mois précédent. Il était attendu à 1 milliard d'euros selon les économistes interrogés par Bloomberg.

Du côté des valeurs, Gaz de France et Suez se retrouvent une nouvelle fois dans l'actualité, alors que les autorités de Bruxelles ont remis leur document dans lequel elles font état de leurs griefs à l'encontre du projet de fusion entre les deux groupes. Les directions de Gaz de France et de Suez, prêtes à faire des concessions, notamment en matière de cessions, se montrent confiantes dans la réussite du rapprochement. Gaz de France recule de 0,73% à 28,60 euros, Suez abandonne 0,82% à 32,68 euros.

Un accord de principe a été trouvé sur la vente des 72 Eurofighter Typhoon à l'Arabie saoudite, pour une commande évaluée à plus de 15 milliards d'euros. Le consortium qui produit l'Eurofighter est constitué de BAE Systems, EADS (-1,85% à 22,77 euros) et Finmeccanica.

Au sein de l'indice CAC 40, si Total bénéficie de la remontée des cours du pétrole et signe la plus forte hausse de l'indice (+0,76% à 53,35 euros), les technologiques subissent les plus forts dégagements, après leur rally de la semaine dernière. Alcatel abandonne ainsi 1,76% à 9,47 euros, STMicroelectronics 1,49% à 12,59 euros.

Ubisoft a enregistré une hausse de 81% de ses ventes sur le marché américain au mois de juillet, précise l'éditeur de jeux vidéo dans un bref communiqué. Le titre gagne 2,10% à 41,31 euros et signe une des meilleures performances du SRD.


Johan Deschamps
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :