Nouvelle hausse du CAC 40

 |   |  926  mots
Belle fin de séance pour le CAC 40 qui termine en hausse de 0,45%. Peugeot est particulièrement recherché, avec un gain qui dépasse 5%. Mittal Steel est également bien orienté. En revanche, Alstom se replie.

En hausse pendant l'essentiel de la séance, l'indice CAC 40 a marqué le pas après des commandes américaines de biens durables inférieures aux attentes. Mais de bonnes nouvelles sur la santé de l'immobilier aux Etats-Unis ont permis de retrouver une tendance positive. Le pétrole se replie logiquement après des stocks américains nettement supérieurs aux attentes. La vedette du jour est sans conteste Peugeot, après avoir présenté un plan de réduction des coûts. Les effectifs seront réduits de 10.000 personnes en Europe, les investissements baisseront et les frais de recherche et développement diminueront. Mittal Steel, qui a présenté sa politique de distribution, est également recherché. Contre la tendance, CNP Assurances est pénalisé par le recul de ses résultats semestriels.

A la clôture, le CAC 40 gagne 0,45% à 5.243,10 points. C'est la troisième séance de hausse consécutive. A Londres, le Footsie progresse de 0,89% à 5.926 points et, à Francfort, le Dax prend 0,47% à 5.988,48 points. A New York, le Dow Jones avance de 0,33%, à 11.707,65 points.

Le baril de brut de qualité WTI se négocie à 60,50 dollars. Les stocks de brut sont ressortis en baisse de 100.000 barils aux Etats-Unis, alors que les économistes tablaient sur une baisse plus marquée de 1,7 million d'unités. De manière surprenante, les réserves d'essence progressent de 6,3 millions de baril contre une hausse de 500.00 barils attendue.

Le billet vert se stabilise à 1,2693 pour 1 euro, toujours porté par la hausse plus forte que prévu de l'indice de confiance des consommateurs américains.

Sur le plan des statistiques, les commandes de biens durables se sont contractées de 0,5% le mois dernier aux Etats-Unis, après un recul de 2,7% (révisé de -2,5%) en juillet. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,5% des commandes en août. Les ventes de logements neufs ont rebondi de 4,1% aux Etats-Unis en août, au rythme annualisé de 1,05 million d'unités, après une chute de 7,5% (révisée de -4,3%) le mois précédent.

Peugeot progresse de 5,33% à 45,87 euros. Le groupe a annoncé un vaste programme de réduction des coûts afin d'améliorer sa rentabilité. Le constructeur automobile va ainsi réduire ses investissements annuels de 3 à 2,5 milliards d'euros, abaisser de 15% les frais de recherche et développement par véhicule et les effectifs européens du groupe seront allégés de 10.000 personnes. Peugeot va d'ailleurs économiser 125 millions d'euros sur le seul second semestre 2006 en gelant les embauches. Enfin, la marque au lion indique que sa décision de ne pas construire de deuxième site en Slovaquie donnera lieu à une réduction de 200 millions d'euros du montant de ses investissements.

Mittal Steel engrange 3,47% à 26,84 euros. Le sidérurgiste a présenté ce mercredi sa politique de rémunération des actionnaires basée sur la distribution de 30% du bénéfice net. Le groupe prévoit ainsi de verser un dividende de 1,30 dollar par action. Mittal a par ailleurs réaffirmé ses prévisions de résultat avec un excédent brut d'exploitation attendu entre 15 et 15,6 milliards de dollars en 2006 et à 20 milliards en 2008.

Renault prend 0,62% à 89,80 euros. General Motors compte demander à Nissan et Renault plusieurs milliards de dollars en compensation de la plus grande valeur qu'il apporterait, selon lui, à un partenariat, écrit le Wall Street Journal. Carlos Ghosn, le président de Renault et Nissan, doit rencontrer Rick Wagonner, son homologue chez GM, à Paris ce mercredi.

PPR s'adjuge 2,45% à 117 euros. Le groupe de luxe et de distribution pourrait prochainement mettre la FNAC en vente, écrit Les Echos, qui ajoute que Goldman Sachs et UBS auraient présenté le dossier à plusieurs fonds. Le quotidien fait par ailleurs état d'une valorisation de l'ordre de 2 milliards d'euros pour la chaîne de magasins spécialisés.

Plus forte baisse du CAC 40, Alstom recule de 2,82% à 72,45 euros. Le titre a notamment été dégradé par Bear Stearns de " surperformance " à " sous-performance ". L'analyste considère que sur la base de ses estimations calendaires 2007, le titre affiche une prime de 40% à 50% sur les autres valeurs du secteur en Europe.

Veolia avance de 2,5% à 47,94 euros, soutenu par les anticipations de restructuration dans le secteur des services aux collectivités alors que l'allemand E.ON a relevé de 38% le prix de son offre sur l'électricien espagnol Endesa, lequel est également convoité par Acciona. Suez avance de 0,06%, à 34,89 euros et GDF est stable à 31,50 euros. L'homme d'affaires belge Albert Frère a déclaré à L'Expansion qu'il n'exclut pas de monter au capital du nouvel ensemble après le rapprochement prévu. L'Assemblée nationale a adopté l'article 10 de la loi sur l'Energie qui autorise l'Etat à réduire sa participation dans GDF de Plus de 70% à au moins un tiers, préalable indispensable à sa fusion avec Suez.

CNP Assurances chute de 4,94% à 76 euros. L'assureur a enregistré un bénéfice net de 269 millions d'euros au premier semestre, en baisse de 30,4%. Le résultat opérationnel recule de 23,8% à 595,6 millions d'euros et le chiffre d'affaires progresse de 20,5% à 16,3 milliards. Le groupe précise que hors effets de la réévaluation des valeurs mobilières, le résultat net progresse de 16,6% à 334,5 millions d'euros et le résultat opérationnel de 13,1% à 710,6 millions La CNP confirme tabler sur une croissance supérieure à 10% de son chiffre d'affaires 2006.

Enfin, Bénéteau s'apprécie de 3,38% à 68,90 euros. Le spécialiste de la navigation de plaisance a annoncé une croissance de 6,8% de son chiffre d'affaires 2005-2006 à 826,6 millions d'euros. (+6,4% à taux de change constant). Le groupe indique que l'accélération de ses ventes au second semestre le conforte dans sa prévision d'un bénéfice net annuel d'au moins 67 millions d'euros.


Olivier Auberger
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :