La hausse l'a emporté

 |   |  733  mots
La Bourse de Paris finit dans le vert (+0,35% à 4.947,29 points), dans le sillage des marchés américains. L'augmentation des stocks américains de pétrole est un facteur positif. Arcelor est la plus forte hausse de l'indice. Vivendi est également bien orienté.

Après avoir passé l'essentiel de sa journée dans le rouge, le CAC 40 finit dans le vert. La situation à la Bourse de Paris a brusquement évolué après les stocks de pétrole américains. Ils sont ressortis supérieurs aux attentes. Dans la tendance, Arcelor progresse en anticipation d'une assemblée générale qui pourrait se prononcer sur le projet de fusion avec le russe Severstal. Vivendi bénéficie pour sa part de l'annonce d'un accord avec le fisc américain.

A la clôture, le CAC 40 avance de 0,35% à 4.947,29 points dans un volume d'affaires de 4,6 milliards d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie avance de 0,36% à 5.745,5 points et, à Francfort, le Dax est stable à 5.707,59 points.
L'échéance juillet sur le brut léger américain cède du terrain à 71,05 dollars le baril. Les stocks de pétrole brut ont progressé de 1,6 million de barils la semaine passée aux Etats-Unis. Dans le même temps, les stocks de distillés ont augmenté de 1,8 million de barils. Enfin, les stocks d'essence sont ressortis en hausse de 800.000 unités.

Le dollar se reprend à 1,2810 pour 1 euro, la teneur du compte-rendu de la dernière réunion de la Fed laissant entrevoir, selon les analystes, une nouvelle hausse des taux en juin.

Les dépenses de construction se sont contractées de 0,1% en avril aux Etats-Unis, au rythme annualisé de 1.195,9 milliards de dollars, affichant ainsi leur premier repli depuis juin 2005.

La croissance de l'activité manufacturière américaine a ralenti en mai, l'indice de l'Institute for Supply Management (ISM) ressortant à 54,4, au plus bas depuis août 2005, contre 57,3 en avril. Les analystes tablaient sur un repli de l'indice à 55,5 le mois dernier.

Peugeot perd 1,39% à 48,91 euros. Renault baisse pour sa part de 0,67% à 89,10 euros. Le mois dernier, les ventes de PSA Peugeot Citroën ont chuté de 10,7%. De son côté, Renault a vu ses ventes baisser de 2,8%.

L'Oréal plie de 0,43% à 69,55 euros. Le géant des cosmétiques a annoncé détenir plus de 95% du capital du britannique The Body Shop au lendemain de la clôture de son offre, celle-ci devenant désormais inconditionnelle.

Sanofi-Aventis avance de 0,2% à 73,70 euros. Gérard Le Fur, actuel responsable de la recherche du groupe pharmaceutique, prendra la direction générale à compter du mois de janvier. Le PDG, Jean-François Dehecq a par ailleurs confirmé qu'il proposerait au conseil d'administration de scinder les fonctions de président et de directeur général à compter du 1er janvier.

LVMH baisse de 0,26% à 76,50 euros. Le tribunal administratif s'est prononcé contre l'ouverture le dimanche du magasin Vuitton des Champs-Elysées. Le groupe compte faire appel de cette décision dès qu'il aura officiellement reçu notification de cette décision.

Arcelor gagne 2,1% à 34 euros. Mittal Steel a annoncé que des actionnaires représentant environ 30% du capital du sidérurgiste européen auraient réclamé la tenue d'une assemblée générale afin de pouvoir se prononcer sur le projet de fusion avec le russe Severstal. Par ailleurs, les autorités de marchés belges et luxembourgeoises ont donné leur feu vert à l'offre améliorée de Mittal Steel sur Arcelor.

Vivendi prend 1,5% à 28,41 euros. Le groupe a conclu un accord avec le fisc américain, mettant ainsi un terme à un litige concernant le produit de la cession d'actions DuPont en avril 1995. Aux termes de l'accord, le groupe de médias et de communications devra verser 686 millions de dollars d'impôts et d'intérêts, mais pourra reprendre l'intégralité des passifs d'impôts constitués à ce titre, soit 1,847 milliard de dollars.

Vinci avance de 0,56%, à 72,10 euros. Prévu ce jeudi à 18h00, le conseil d'administration du groupe de BTP devrait désigner un directeur général de transition en remplacement de l'actuel directeur général, Xavier Huillard, indique Reuters en citant une source proche de Vinci. Alain Dinin, le PDG de Nexity, a décidé hier de renoncer à ce poste. Nexity avance de 1,09% à 48,19 euros.

Enfin, Trigano recule de 1,25% à 39,40 euros. Le fabricant de camping cars a annoncé une baisse de 10% de son bénéfice net à 17,1 millions d'euros au premier semestre 2005-2006. Le résultat d'exploitation diminue de 5,8% à 29,3 millions d'euros, tandis que le chiffre d'affaires progresse de 27,5% à 383,3 millions. Le groupe indique disposer " d'une bonne visibilité sur son activité au second semestre dans le domaine des véhicules de loisirs, qui représentent près de 90% des ventes ".


Olivier Auberger
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :