Belle hausse sur des achats à bon compte

 |   |  541  mots
Les marchés américains terminent en belle hausse, alors que les tensions sur le front de l'inflation se font un peu moins vives. Les bons résultats des entreprises ont également joué favorablement. Le Dow Jones prend 0,95%, le Nasdaq plus de 1,6%.

Un peu moins de craintes, ou tout du moins de déclarations, sur le front de l'inflation et de bons résultats de la part d'entreprises de premier plan ont suffi à déclencher des achats à bon compte aujourd'hui aux Etats-Unis. Bon nombre d'opérateurs demeurent néamoins sur le qui-vive, dans l'attente de la tenue de la prochaine réunion de la Fed, les 28 et 29 juin prochain. Aux statistiques, les stocks hebdomadaires d'essence ont moins augmenté que prévu. Les cours du pétrole repartent ainsi à la hausse.

En clôture, le Dow Jones gagne ainsi 0,95% à 10.079,46 points, le S&P 500, 0,98% à 1.252,20 et le Nasdaq Composite 1,62% à 2.141,20 points.

L'échéance août sur le brut de qualité WTI s'inscrit en hausse de 99 cents à 70,33 dollars. On attendait à 16h30 les traditionnels stocks hebdomadaires de pétrole. Pour la huitième semaine consécutive, ceux d'essence, actuellement les plus surveillés, se sont accrus. Ils ont progressé, pour la semaine écoulée, de 300.000 barils. C'est néanmoins bien moins que la hausse de 1,2 million de barils sur laquelle le marché tablait. Les stocks de brut progressent en revanche de 1,4 million de barils, contre une baisse de 200.000 barils anticipée par les analystes. Ceux de produits distillés progressent également, de 1,7 million d'euros.

Du côté des valeurs, Morgan Stanley progresse de 4,38% à 59,52 dollars. La banque d'affaires a vu son bénéfice net plus que doubler à 1,96 milliard de dollars au deuxième trimestre, grâce notamment à la forte progression de ses activités de conseil en fusions et acquisitions et de courtage en Bourse. Ramené à une action, le résultat ressort à 1,86 dollar, contre 1,45 dollar estimé par le consensus Thomson First Call. Les revenus progressent de 48% à 8,9 milliards de dollars.

FedEx gagne 5,11% à 113,86 dollars. Le spécialiste des livraisons rapides a dégagé un bénéfice net de 568 millions de dollars au quatrième trimestre à la faveur d'une croissance économique solide aux Etats-Unis et dans le monde. Ramené à une action, le profit s'établit à 1,82 dollar, contre 1,77 dollar prévu par Reuters Estimates. Les facturations s'apprécient de 10% à 8,49 milliards de dollars.

Ford Motor avance de 0,47% à 6,43 dollars. Le troisième constructeur automobile mondial a affirmé qu'il restait déterminé à tenir son engagement de renouer avec les bénéfices en 2008, démentant ainsi une information publiée par Bloomberg. Citant des responsables du groupe, l'agence a en effet indiqué que cet objectif ne pourrait être atteint en raison du recul des ventes de véhicules tout terrain.

Texas Instruments prend 1,51% à 30,35 dollars. Moody's a relevé la note de la dette senior à long terme du leader mondial des puces pour téléphones mobiles de A2 à A1. L'agence de notation appuie sa décision sur les perspectives d'amélioration de la rentabilité du groupe.

Motorola monte de 0,86% à 20 dollars. Merrill Lynch a relevé sa recommandation sur le titre du fabricant de téléphones mobiles de " neutre " à " achat ".

Enfin, FSI International s'apprécie de 9,43% à 6,50 dollars. Le groupe a accusé une perte nette de 2,4 millions de dollars au troisième trimestre, contre un déficit de 2 millions un an plus tôt. Mais pour le trimestre en cours, l'équipementier pour l'industrie des semi-conducteurs table sur un chiffre d'affaires compris entre 35 à 40 millions de dollars, contre 31,9 millions attendus par Reuters Estimates.

Denis Lantoine
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :