Le CAC souffle un peu

 |   |  564  mots
La Bourse de Paris limite très bien ses pertes. Le CAC ne cède que 0,07% après trois jours consécutifs de hausse. Les technologiques se reprennent. Capgemini se distingue, avec un gain de plus de 6%. STMicroelectronics est également bien orienté.

La Bourse de Paris marque une pause, après trois jours consécutifs de hausse. Les quelques statistiques dont ISM des services en décembre ont provoqué peu de réaction du marché. Parallèlement, la baisse des stocks de pétrole aux Etats-Unis était attendue.

A la clôture, l'indice CAC 40 recule de 0,07% à 4.835,09 points. Les volumes sont moins étoffés qu'hier, mais néanmoins conséquents (5,2 milliards d'euros pour l'ensemble du marché, dont 4,2 milliards pour les seules valeurs de l'indice CAC 40).

Sur le marché des changes, l'euro consolide autour de 1,21 face au dollar, après avoir touché hier soir un sommet de 2 mois à 1,2145. Il s'échange à 1,2102. Le billet vert reste déprimé par la perspective de la fin du cycle de hausse des taux aux Etats-Unis. Toujours outre-Atlantique, l'indice ISM pour le secteur des services a progressé à 59,8 en décembre, contre 58,5 en novembre. Les économistes s'attendaient à une progression moins marquée de l'indice d'activité, à 59 pour le mois de décembre.

Le pétrole se maintient pour sa part au-dessus des 63 dollars le baril. Les stocks de brut ont baissé de 1 million de barils au cours de la semaine écoulée aux Etats-Unis. Les analystes s'attendaient à un repli de 1,2 million d'unités. Parallèlement, les stocks de produits distillés ont progressé de 2,1 millions de barils. Enfin, les réserves d'essence ont augmenté de 1,4 million.

Côté valeurs, Capgemini mène la danse au sein du CAC 40, en hausse de 5,4% à 37,26 euros. Le titre bénéficie de deux recommandations positives. Credit Suisse First Boston a relevé son conseil de " neutre " à " surperformance " avec un objectif de cours de 44 euros, tandis qu'UBS est passé de neutre à achat et vise, pour sa part, 41 euros.

STMicroelectronics monte de 1,29%, à 15,75 euros. Hier soir son concurrent américain Xilinx a revu en hausse ses perspectives du troisième trimestre. Par ailleurs, STM et AMD on conclu une alliance dans les décodeurs numériques.

France Télécom gagne 0,37% à 21,78 euros. L'opérateur français a retiré hier soir son offre sur le belge Telindus. Le conseil d'administration de ce dernier avait donné la préférence à l'offre de Belgacom, qui avait surenchéri sur une première proposition de France Télécom.

Thomson avance de 0,65% à 18,70 euros. Le groupe a pris une participation de 17,5% dans la société Dataciné, qui regroupe l'ensemble des sociétés du groupe Quinta dans les industries techniques. L'opération sera réalisée par le biais d'une augmentation de capital.

Axalto s'adjuge 3,3% à 24,42 euros, en tête du SRD. Le fabricant de cartes à puce a remporté un contrat avec l'Industrial and Commercial Bank of China portant sur la fourniture de cartes multi-applicatives Palmera, sans donner de détails financiers. Gemplus, qui doit finaliser son rapprochement avec Axalto dans la deuxième partie de l'année 2006, avance de 3,1% à 2,29 euros. Dans leur sillage, Oberthur gagne 4,6% à 7,65 euros.

Bull progresse de 3,25% à 10,16 euros. Dans un entretien à La Tribune, Didier Lamouche, le président du groupe informatique, confirme l'objectif d'un chiffre d'affaires de plus de 1,17 milliard d'euros en 2005. Il précise que la priorité de son groupe va désormais à l'amélioration de la rentabilité, après le retour à la croissance l'année dernière.

SR Teleperformance baisse de 0,29% à 27,15 euros. Les dirigeants et actionnaires historiques, Jacques Berrebi et Daniel Julien, ont cédé, via un placement privé de titres, un bloc de 2 millions d'actions, représentant 5,7% du capital.


Olivier Auberger
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :