La Bourse salue le nouveau résultat trimestriel positif de Rhodia

 |   |  387  mots
Pour la deuxième fois consécutive, Rhodia a dégagé un résultat positif au troisième trimestre, de 71 millions d'euros. Le groupe confirme son intention de sortir du rouge cette année. La Bourse apprécie.

La bourse a salué vendredi la confirmation du redressement du chimiste Rhodia. Le titre a progressé de 2,71% à 2,27 euros. Le groupe a annoncé avoir une nouvelle fois dégagé un bénéfice positif sur trois mois, au troisième trimestre, à 71 millions d'euros contre une perte nette de 121 millions un an plus tôt et confirmé sa volonté de sortir du rouge en 2006. Après les résultats positifs du deuxième trimestre, c'est la deuxième fois consécutive sur trois mois que le groupe dégage des bénéfices depuis des années.

Son chiffre d'affaires s'élève sur la période à 1,179 milliard d'euros, en hausse de 9,3% soutenu par une forte progression des volumes (+5%) et des hausses de prix (+7%). Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) récurrent est en augmentation de 60% à 160 millions d'euros, la marge s'affichant à 13,6% contre 9,3% un an plus tôt. Le résultat opérationnel progresse à 112 millions d'euros contre 8 millions un an plus tôt.

Sur la période, la dette nette consolidée a baissé de 149 millions d'euros par rapport à la fin du premier semestre, ressortant à 1,921 milliard d'euros. "Cette baisse provient pour 111 millions du reclassement de la dette financière liée aux activités en cours de cession", explique Rhodia.

Le groupe continue en effet le nettoyage de son portefeuille d'activités. Il a cédé fin octobre son activité Silicones au groupe chinois China National BlueStar Corporation. Pour diminuer son endettement, le groupe avait également lancé début octobre une opération de refinancement de sa dette comprenant notamment une émission de 1,1 milliard d'euros d'obligations.

Confiant dans sa capacité à compenser l'augmentation du coût des matières premières et de l'énergie par des hausses de prix et grâce à des conditions de marché qui devraient rester "satisfaisantes au quatrième trimestre", Rhodia confirme sa volonté de sortir du rouge en 2006.

Le groupe compte réaliser "une marge d'Ebitda récurrent d'au moins 13%, un résultat net positif et un ratio dette nette consolidée sur Ebitda récurrent d'au plus 2,9" sur l'ensemble de l'exercice et "réitère au-delà ses objectifs moyen terme". Passé fin 2003 près de la faillite, Rhodia a procédé depuis à des augmentations de capital, a cédé des centaines de millions d'euros d'actifs et supprimé plusieurs centaines d'emplois pour sortir du rouge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :