L'Union européenne et l'Inde espèrent signer un accord de libre échange en 2008

L'UE est le premier partenaire commercial de l'Inde, représentant 18% de son commerce extérieur et constitue son premier investisseur étranger, mais l'Inde n'est que le neuivème partenaire commercial de l'UE, selon des chiffres de la Commission européenne.

L'Union européenne (UE) et l'Inde espèrent signer un accord de libre échange en 2008, ont indiqué jeudi le commissaire européen au Commerce Peter Mandelson et son homologue indien, afin de doper le commerce bilatéral qui atteint déjà près de 60 milliards d'euros par an.

"Nous espérons conclure (les négociations pour un accord de libre échange) d'ici à la fin de 2008", a déclaré M. Mandelson en marge d'un sommet économique entre l'Union européenne et l'Inde, à New Delhi.
Un tel accord de libre échange avec l'UE "devrait être conclu d'ici à l'année prochaine", a confirmé le ministre indien au Commerce et à l'Industrie, Kamal Nath. "L'Inde a autant d'ambitions que l'Union européenne pour cet accord de libre échange", a assuré Kamal Nath.

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE avaient donné en avril dernier leur feu vert à la Commission européenne pour engager des négociations en vue de signer des accords de libre échange (ALE) avec l'Inde, la Corée du Sud et l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean).

L'UE est le premier partenaire commercial de l'Inde, représentant 18% de son commerce extérieur et constitue son premier investisseur étranger, mais l'Inde n'est que le neuvième partenaire commercial de l'UE, selon des chiffres de la Commission européenne.

"Un pacte de libre échange dopera énormément les deux économies" et "l'Inde améliorerait son accès à un marché de 450 millions d'Européens prospères", a plaidé M. Mandelson.
L'Europe représente le premier ou le second marché pour chacun des dix premiers produits exportés par l'Inde, a souligné le commissaire européen.

Les géants asiatique et européen échangent annuellement pour "47 milliards d'euros de biens" et pour "dix milliards d'euros de services", avait déclaré cette semaine Danièle Smadja, chef de la délégation de la Commission européenne à New Delhi, regrettant que le commerce bilatéral n'ait "pas encore atteint son potentiel".
L'UE et l'Inde se retrouvent vendredi pour leur huitième sommet diplomatique à New Delhi en présence du Premier ministre Manmohan Singh et du président de la Commission européenne José Manuel Durao Barroso.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.