Dell intensifie les délocalisations pour rester compétitif

 |   |  352  mots
Le fabricant de PC ouvre son premier centre de support technique hors des Etats-Unis, en Malaisie. Après avoir perdu sa place de numéro un des PC au profit de HP, il va embaucher 1.000 personnes supplémentaires dans ce pays.

Dell tire les leçons de sa rétrogradation. Relégué par HP à la deuxième place du classement mondial des constructeurs de PC, l'ex-indétrônable Dell commence à revoir son modèle économique. Le groupe américain fondé par Michael Dell il y a vingt-deux ans va ainsi ouvrir son premier centre de support technique situé hors des Etats-Unis, à Cyberjaya, au sud de Kuala Lumpur, la capitale malaisienne. Pour ce faire, il va embaucher 1.000 personnes supplémentaires dans les cinq prochaines années en Malaisie où le groupe texan emploie déjà 5.500 salariés, annonce Kevin Rollin, le patron opérationnel de Dell. Sans toutefois précisé quelles seront les dépenses affectées à ce nouveau site.

Une chose est sûre, cette décision intervient juste après que HP, son éternel rival, l'a détrôné pour le deuxième trimestre consécutif de la première place mondiale des constructeurs de PC. Jusqu'à présent, Dell n'avait cessé de dominer le marché grâce à son modèle de vente directe (par téléphone et Internet) et de bas coûts, incitant ses concurrents à le taxer de simple assembleur de machines. Mais il semble que ces derniers temps, les revenus du groupe aient pâtit d'une relation client défectueuse, sans parler de l'enquête de la SEC (le gendarme de la bourse américaine) sur ses comptes... D'où la volonté de Kevin Rollin d'orienter le groupe vers des régions à fort développement, telle l'Asie. "Avoir plus de salariés en Asie va certainement aider Dell à dégager de plus amples économies d'échelles notamment dans un marché très concurrentiel", réagit Victor Liu, analyste du cabinet In-Stat basé à Singapour cité par l'agence Bloomberg. Mais rien n'est gagné, surtout à plus long terme, font valoir d'autres analystes, la mobilité des salariés au sein de la zone Asie s'intensifiant.

Quoiqu'il en soit, Dell met les bouchées doubles pour améliorer sa relation clients. Le groupe avait déjà indiqué vouloir y consacrer 150 millions de dollars en embauche et formant des salariés supplémentaires, dont 300 à 400 à Singapour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :