La fusion entre Arcelor et Mittal approuvée par les actionnaires de Mittal Steel

 |   |  275  mots
Réunis en assemblée générale, les actionnaires de Mittal Steel ont approuvé la première phase de la fusion entre les deux sidérurgistes.

La fusion lancée en 2006 arrive presque à son terme. Les actionnaires de Mittal Steel viennent en effet d'approuver la première phase de l'opération avec le sidérurgiste français Arcelor à une large majorité des voix (98,8%). Mittal Steel va donc fusionner avec une société ad hoc basée au Luxembourg, ArcelorMittal, sur la base d'une action pour une action. Cette opération débutera dés le 3 septembre.

Mais sur un plan juridique, la fusion n'est pas terminée. Durant la deuxième phase qui devrait avoir lieu à la fin de l'année, la société ad hoc ArcelorMittal basée au Luxembourg sera absorbée par Arcelor. Une fois la fusion réalisée, la nouvelle entité portera le nom d'ArcelorMittal. Afin de mener à bien cette dernière opération, les actionnaires d'Arcelor se réuniront en assemblée générale dans l'année. La fusion aurait normalement dû s'achever juridiquement en avril.

Le vote des actionnaires de Mittal Steel intervient au lendemain d'une autre bonne nouvelle pour le groupe: le rejet par la justice française et européenne des recours engagés par des actionnaires minoritaires d'Arcelor voulant annuler la fusion. Détenant encore près de 6% du capital du sidérurgiste français, ces derniers refusent la parité fixée pour racheter leurs titres, à savoir sept actions Arcelor contre huit actions ArcelorMittal, soit trois de moins que lors de l'offre initiale. Une différence que la hausse du cours de l'action ne devrait pas entièrement compenser.

Dans un marché en baisse, le titre d'Arcelor Mittal recul de 2,23% à 45,65 euros en fin de séance à la bourse de Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :