BAT envisagerait de contrer l'offre d'Imperial Tobacco sur Altadis

Après Imperial Tobacco, ce serait au tour de BAT qui fabrique les cigarettes Lucky Strike et Dunhill de s'intéresser au groupe franco-espagnol de tabac Altadis propriétaire des marques Gauloises, Gitanes et Fortuna . A cette occasion, BAT serait associé à des fonds d'investissement dont CVC Capital, Cinven et PAI. Mais Imperial Tobacco pourrait relever son offre à 50 euros par action Altadis.

Imperial Tobacco pourrait voir son projet d'acquérir le franco-espagnol Altadis sérieusement concurrencé par une autre offre. Selon le Times de ce jeudi, le groupe BAT (marques Lucky Strike et Dunhill) préparerait avec des fonds d'investissement dont CVC Capital, Cinven et PAI, une surenchère.

BAT aurait prévu de conserver les marques du franco-espagnol (Gauloises, Gitanes, Ducados, Fortuna...) mais de céder son réseau de distribution aux fonds alliés. Les négociations ne seraient selon le journal qu'à un stade précoce. D'autant que récemment le patron de BAT avait reconnu que les valorisations du secteur étaient très élevées.

Toutefois BAT ne peut se permettre d'être absent de cette bataille. Tant Altadis qu'Imperial Tobacco sont des cibles de choix en Europe, surtout depuis le récent rachat du britannique Gallaher par Japan Tobacco. Actuellement, Imperial Tobacco propose 11,5 milliards d'euros (soit 45 euros par action), une offre rejetée par les dirigeants d'Altadis qui estiment que le prix n'est pas assez élevé. Un prix qu'Imperial Tobacco envisagerait d'augmenter si l'on en croit les informations du quotidien espagnol El Pais qui indique ce jeudi que le groupe britannique pourrait proposer 50 euros par action Altadis.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.