Les banques japonaises broient du noir

Les banques Mitsubishi, Mizuho et Sumitomo ont fait état d'un bénéfice trimestriel en forte baisse. Les grandes banques de l'archipel ont souffert de la faiblesse de la demande sur le marché du crédit des entreprises. Seule Shinshei affiche des résultats positifs.

Les banques japonaises publient leurs résultats la tête basse. Le premier trimestre de l'exercice fiscal, d'avril à juin 2007, est clos. Le secteur bancaire japonais n'affiche pas une santé de fer. Sur quatre sociétés, trois accusent des baisses importantes de leurs résultats.

Sumitomo Trust & Banking publie un résultat en recul de 8,9% à 24,5 milliards de yens (150 millions d'euros) contre 26,9 milliards l'an dernier. Les revenus de la cinquième banque de l'archipel en termes de capitalisation boursière plongent de 38%.

Dans le podium de tête, le moral est tout aussi bas. Mizuho a annoncé un bénéfice net réduit de moitié au premier trimestre à 116,47 milliards de yens (6,13 millions d'euros). Le deuxième groupe bancaire japonais explique ces chiffres par une baisse des commissions et des intérêts cumulée à une hausse des frais de fonctionnement. Mizuho ne révise pas pour autant ses objectifs de résultats annuels à 750 milliards de yen, en hausse de 20,7%.

Même Mitsubishi UFJ, première banque du monde en termes d'actifs, voit son bénéfice net reculer de 31,1% au premier trimestre 2007 à 151,2 milliards de yens (916 millions d'euros). Le géant bancaire attribue ce recul à une baisse de 57,1 milliards de yens (350 millions d'euros) des gains exceptionnels par rapport au premier trimestre de l'année dernière. Comme son dauphin, Mitsubishi ne révise pas ses objectifs et continue de tabler sur un bénéfice net de 800 milliards de yens, en baisse de 9,2% sur un an.

C'est Shinshei Bank Ltd qui sauve l'honneur en présentant des chiffres en progression. La première banque nippone à avoir été racheté par des intérêts étrangers a vu son résultat bondir de 63% ce trimestre à 31,2 milliards de yens (200 millions d'euros). A l'inverse de ses compatriotes, cette dernière a bénéficié d'une amélioration des prêts et des commissions.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.