Piscines Desjoyaux : résultat net annuel en hausse de 4,8%

Le groupe de piscines profite d'une baisse d'impôt pour réaliser un résultat net en hausse de 4,8% à 11 millions d'euros pour l'exercice 2006-2007. En revanche, le résultat opérationnel ressort en baisse de 4,5% à cause de l'augmentation du prix des matières premières et le cumul de charges non récurrentes.

Desjoyaux a révélé ce mardi soir ses résultats annuels pour l'exercice 2006-2007 clos au 31 aout. Le résultat net part du spécialiste de piscines est en progression de 4,8% à 11 millions d'euros contre 10,5 millions un an plus tôt, grâce à "la liquidation amiable de sa filiale américaine (qui) a généré une reprise d'impôt différé de 1 million d'euros", explique le groupe.

Déjà annoncé, le chiffre d'affaires est lui en progression de 12,7% à 99,2 millions d'euros, contre 88 millions en 2005-2006.

En revanche, le résultat opérationnel courant ressort en baisse de 4,5% à 15 millions d'euros. Le constructeur de piscines indique que sa performance opérationnelle a été affectée par l'augmentation du prix des matières premières et le cumul de charges non récurrentes, telles que les "dépenses liées à la réorganisation de la sous-traitance".

En fin d'exercice, la trésorerie nette s'élevait à 22,7 millions d'euros, contre 24,3 millions il y a un an, le ratio de dette sur fonds propres "restant faible" à 20%.

De plus, Piscines Desjoyaux proposera à son assemblée générale le versement d'un dividende inchangé de 2 euros par action au titre de l'exercice.

Du côté des perspectives pour 2007-2008, le groupe dit "aborder l'avenir avec confiance" sans fournir de prévisions chiffrées. Il précise toutefois vouloir porter ses efforts "sur le renforcement des positions internationales, Europe et grand export, où subsistent encore de nombreuses opportunités de croissance".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.