Polémique sur le coût du programme de François Bayrou

 |   |  377  mots
L'UDF chiffre le programme de Bayrou à 20 milliards d'euros. L'Institut de l'entreprise, qui a chiffré les programmes des principaux candidats, estime que la note s'élève plutôt à 27,5 milliards d'euros.

Combien coûte le programme de François Bayrou ? Chiffrant son programme présidentiel à 21 milliards d'euros, le président de l'UDF estime que les dépenses nouvelles sont "entièrement équilibrées par des économies". L'Institut de l'entreprise, qui s'est engagé à évaluer le coût du programmes des principaux candidats à l'élection présidentielle, évalue pour sa part les dépenses nouvelles du programme du député des Pyrénées-Atlantique à 27, 5 milliards d'euros. Mais les économies et recettes nouvelles, évaluées à 16,3 milliards d'euros, ne compenseraient qu'en partie les nouvelles dépenses.

"C'est le programme dont le volant de dépenses nouvelles est le plus faible", avec des "économies budgétaires importantes", commente l'animateur de la cellule qui a déjà évalué les programmes de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. L'Institut ne retient que le chiffrage brut des mesures et non leurs effets induits, "qui sont sujets à des hypothèses qui les rendent incertaines", d'où la différence de ses évaluations avec celles des candidats, explique-t-il.

L'exonération de charges pour les deux premiers emplois en CDI créés par chaque entreprise est chiffrée à 8 milliards d'euros (contre 4 milliards selon François Bayrou), selon les analyses que l'Institut met en ligne sur son site www.debat2007.fr. La revalorisation des petites retraites coûterait 4 milliards, l'exonération de charges sociales pour compenser la hausse du coût des heures supplémentaires 3,8 milliards, le doublement du budget de la recherche 3,3 milliards. Le service civique obligatoire a été chiffré à 3,1 milliards, comme pour Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. L'augmentation de la dépense moyenne par étudiant représenterait 2,7 milliards et le doublement du budget de la justice 2,5 milliards.

Alors que le candidat de l'UDF estimait que son programme serait entièrement financé par des économies, celles-ci ne seraient que de 16,3 milliards, selon l'Institut. Il juge impossible de chiffrer l'objectif de "modernisation de l'Etat", qui représente selon François Bayrou 5 milliards d'économies: "Les orientations données ne sont pas assez précises pour que ce montant puisse être considéré autrement que comme un objectif". La limitation des exonérations de charges représenterait 9,1 milliards, le pacte de solidarité Etat-collectivités locales 3,2 milliards et le plafonnement des niches fiscales de l'impôt sur le revenu 4 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :