La Bourse de Tokyo stable

La Bourse de Tokyo a clôturé en très légère hausse de 0,04% lundi, les investisseurs ayant largement pris leurs bénéfices après la nette progression de la semaine dernière.

L'indice Nikkei, qui avait repassé vendredi au-dessus du seuil psychologique des 18.000 points, finit la séance de lundi sur un gain de 7,94 points à 18.146,30 points, son plus haut des six dernières séances, après avoir pourtant passé presque toute la journée en territoire négatif.

L'indice Topix a gagné 5,48 points, soit 0,31%, pour finir à 1.780,36 points. Plus large, le Topix a été soutenu par certaines valeurs de l'énergie et des services aux collectivités, favorisées par les prix élevés du pétrole et du cuivre.
Le Nikkei a été freiné par la mauvaise performance des valeurs de l'immobilier, le baromètre Tankan du climat des affaires reflétant un tassement de l'optimisme dans ce secteur au Japon pour les trois mois à venir.

Aux valeurs de l'immobilier, Mitsubishi Estate a abandonné 1,19% à 3.310 yen et Mitsui Fudosan a perdu 1,16% à 3.420. "Les données du Tankan montrent que le secteur pourrait bien avoir atteint un pic", déclare Yoji Otani, analyste chez Credit Suisse, cité par l'Agence Reuters "L'élan sur ces titres a cessé et le marché ajuste certaines de ces valeurs qui ont été surévaluées" poursuit l'analyste.

Pour le reste, les investisseurs ont trouvé peu d'inspiration dans le Tankan de la Banque du Japon, conforme aux attentes dans ses grandes lignes. Son principal indice est resté stable à +23, comme en mars. "L'ambiance est attentiste. Wall Street semble peu solide et le Tankan n'a vraiment rien apporté pour se remettre en route", commente Toshihiko Matsuno, chez SMBC Friend Securities. "Fondamentalement, le Nikkei est cependant sur une tendance haussière et devrait reprendre sa progression, graduellement. Il continue à rattraper son retard sur les autres Bourses mondiales qui l'ont surperformé" ces dernières semaines, ajoute-t-il. Le Nikkei a gagné environ 5% depuis le début de l'année 2007, contre 8% pour le Nasdaq aux Etats-Unis et l'Eurofirst 300 en Europe.

L'action Takashimaya, première chaîne de grands magasins au Japon, a abandonné 1,61% à 1.531 yen après avoir annoncé une baisse de 12% de son bénéfice d'exploitation au premier trimestre (mars-mai) en raison d'un tassement des ventes et du coût de rénovation de ses magasins. En revanche, la maison de négoce Mitsubishi, active dans les projets énergétiques, a gagné 1,86% à 3.290 yen et Sumitomo Metal Mining, spécialisé dans les métaux non-ferreux comme le cuivre, s'est adjugé 2,62% à 2.745 yen.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.