Les défaillances d'entreprises vont augmenter cette année dans le monde

 |   |  367  mots
Après une année exceptionnelle en 2006, le ralentissement économique va fragiliser les entreprises cette année. L'indice des défaillances mesuré par Euler Sfac devrait augmenter de 7%.

"Les fluctuations des défaillances mondiales suivent les fluctuations de l'économie mondiale". C'est, entre autres, ce qui explique l'évolution des défaillances d'entreprises entre 2006 et cette année, selon Philippe Brossard, directeur de la recherche de la société d'assurance-crédit Euler Hermes Sfac. De fait, l'indice global des défaillances d'entreprises créé par cette société devrait augmenter de 7% en 2007, après une baisse de 17% en 2006.

Mais il faut dire que la baisse exceptionnelle en 2006 avait été fortement influencée par les changements récents des législations sur les défaillances en particulier aux Etats-Unis, où les défaillances ont baissé de 50 %. En tout cas, le ralentissement économique amorcé en 2007 va entraîner un risque accrû pour les entreprises et une sinistralité en augmentation.

Euler Hermes Sfac table sur un atterrissage en douceur de l'économie mondiale pour cette année et l'an prochain. "Le scénario le plus probable est pour nous celui de l'atterrissage en douceur avec une croissance mondiale qui va baisser de 4% en 2006 à 3,3% en 2007. Ralentissement initié par le ralentissement de la consommation et de la construction aux Etats-Unis, mais aussi dans la zone euro. Celle-ci est touchée par les mesures d'austérité budgétaire - Allemagne, Italie - et l'impact négatif retardé de la hausse des taux sur la construction - France, Espagne. Ce ralentissement de la demande occidentale devrait se voir amplifier par un ralentissement du commerce mondial, en hausse de 6,9% en 2007, après 9,5% en 2006, affectant les économies les plus exportatrices comme l'Asie, le Japon et l'Allemagne", commente Philippe Brossard.

Par la suite, la baisse des taux américains, que les marchés financiers attendent, risque d'être longtemps différée, et son impact ne se ferait sentir que fin 2008. La zone euro aura encore à digérer la hausse des taux passée et l'appréciation de l'euro depuis un an.

"Sous le double effet du ralentissement conjoncturel et des changements juridiques, notre indice global des défaillances d'entreprises devrait augmenter de 7% en 2007", conclut Michel Mollard, président du directoire. L'assureur crédit s'attend pour les Etats-Unis à un retour à environ 30.000 défaillances par an. Pour la France, les défaillances sont attendues en hausse de 2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :