Citigroup va réduire ses coûts de 1 milliard de dollars

 |   |  270  mots
Le numéro un bancaire américain prévoit un plan d'économie et de réduction d'emplois. Il indique vouloir poursuivre ses investissements en parallèle, mais renonce à l'Europe, où les taux de croissance sont jugés trop faibles.

Citigroup n'y va pas avec le dos de la cuillère. Le numéro un bancaire américain prévoit un plan de réduction de coûts de 1 milliard de dollars cette année, selon une source proche du dossier. Selon la même source, ces réductions toucheront les emplois et le groupe pourrait aussi mettre en oeuvre un plan de délocalisation.

Ces mesures drastiques de réduction de coûts font suite aux exigences exprimées par le PDG du groupe, Charles Prince, de contenir le frais tout en poursuivant les investissements. Le milliard de dollars que le groupe souhait en tout cas économiser cette année représente 2% des coûts opérationnels du groupe réalisés en 2006.

Citigroup, qui a vu ses coûts opérationnels augmenter de 15% l'an dernier, souhaite par ailleurs poursuivre son développement. Le groupe ne cache pas ses ambitions en Chine et en Amérique latine. Le groupe indiqué à ce titre qu'il était intéressé par des acquisitions au Brésil. Il a récemment étendu son réseau en Chine, avec l'acquisition de la banque Guangdong Development Bank, et continue d'ouvrir des agences en Chine.

Toutefois, le groupe a indiqué qu'il ne souhaitait pas se renforcer dans la banque de détail en Europe, alors que les taux de croissance en Asie et en Amérique latine sont plus attrayants. Une volte face surprenante, alors que le marché créditait au groupe des ambitions dans ce domaine, auparavant. Une des cibles potentielles de l'Américain, souvent évoquée, était d'ailleurs le groupe Société Générale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :