Renault et l'indien Bajaj en discussion pour lancer une voiture bon marché

Déjà évoqué en avril par Carlos Ghosn, le nouveau modèle serait vendu autour de 3.000 dollars. Le groupe français produit déjà en Inde sa voiture à bas coût Logan, en association avec un autre constructeur, le groupe Mahindra and Mahindra.

Le constructeur automobile français Renault et l'indien Bajaj ont indiqué samedi être en "discussions préliminaires" pour un "partenariat" destiné à développer une voiture très bon marché, vendue autour de 3.000 dollars (soit 2.200 euros).

"Renault et Bajaj Auto confirment leurs discussions préliminaires pour évaluer en commun le potentiel des "véhicules très compétitifs" en Inde", ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun. "Si l'issue des discussions est favorable, elle pourrait conduire à un partenariat de long terme entre Renault et Bajaj pour le développement de cette activité", ont-ils ajouté. Un porte-parole de Renault a précisé qu'aucune date butoir n'avait été fixée pour ces discussions.

Ce projet avait fait l'objet de spéculations cette semaine en Inde. Vendredi, le journal Economic Times avait indiqué qu'un haut dirigeant de Renault s'était rendu en Inde la semaine précédente pour des entretiens sur ce sujet.
Le groupe français produit déjà en Inde sa voiture à bas coût Logan, en association avec un autre constructeur, le groupe Mahindra and Mahindra. Chez Renault, on indique que l'éventuel partenariat avec Bajaj serait indépendant de cette première coopération.

Bajaj Auto fabrique des véhicules à deux roues et des véhicules utilitaires légers, c'est-à-dire des rickshaws à trois roues. Deuxième constructeur de motos en Inde derrière Honda, il table sur des ventes de plus de 2,7 millions d'unités en 2007, dont 424.000 à l'exportation, pour un chiffre d'affaires de 2,3 milliards de dollars (1,68 milliard d'euros).

Carlos Ghosn, PDG des groupes automobiles français Renault et japonais Nissan, a confirmé récemment que les deux entreprises envisageaient le lancement en Inde d'une voiture extrêmement bon marché, d'un prix d'environ 3.000 dollars, destinée aux pays émergents. Ce projet avait été révélé en avril.

"Le plus probable est que, si nous fabriquons ce genre de voiture, cela se fera en Inde parce que les fournisseurs et les usines sont là-bas et que l'environnement en Inde serait très favorable à une définition de produit très frugale, à une ingénierie très frugale et à une fabrication très frugale", avait déclaré Carlos Ghosn fin juin.

Le 9 juillet, le Comité central d'entreprise (CCE) de Renault a donné un avis favorable au projet de création d'un nouveau centre de recherche en Inde qui emploiera "1.000 personnes d'ici 2010" en vue de la production d'un véhicule "à 3.000 dollars", selon des sources syndicales.

En juin, Le Figaro avait indiqué que ce nouveau centre de recherche serait chargé de préparer une voiture à 3.000 dollars. Mais le groupe français s'est toujours refusé au moindre commentaire sur un lien éventuel entre ce centre de recherche et un projet de voiture très peu chère.

Le marché automobile indien aiguise les appétits. Selon les chiffres de Renault, il a progressé de près de 17% par an de 1998 à 2006, atteignant 1,15 million de véhicules en 2006. Les experts tablent sur deux millions d'unités à l'horizon 2010.

Renault a déjà lancé en avril en Inde son modèle Logan, produit avec Mahindra and Mahindra à Nashik, près de Bombay (Ouest) au rythme annuel de 50.000 unités. En novembre, Renault et Mahindra avaient annoncé en outre la construction d'une usine commune à Madras (Sud) pour un investissement de 686 millions d'euros pour une capacité de production de 400.000 voitures par an. Ils ont été rejoints par le japonais Nissan, partenaire de Renault dans l'"Alliance" Renault-Nissan.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.