La Saur ne soutient pas l'OPA en Espagne sur Aguas de Valencia

Le groupe français spécialiste du traitement de l'eau Saur annonce qu'il ne soutient pas l'OPA sur Avsa de la société financière Agval. Or, la Saur détient 31,09% d'Aguas de Valencia (Avsa).

Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les investisseurs qui veulent racheter en Espagne la société Aguas de Valencia (Avsa). Le groupe français spécialiste du traitement de l'eau Saur annonce qu'il ne soutient pas l'OPA sur Avsa de la société financière Agval. Or, la Saur détient 31,09% d'Aguas de Valencia (Avsa).

Certes, les investisseurs espagnols réunis dans Agval, possèdent déjà au total plus de 57,1% d'Agval. Mais elle voit son offre à 90 euros par action, valorisant la société à 176,6 millions d'euros, jugée insuffisante par la Saur.

L'OPA sur les 42,83% que ne contrôle pas Agval court entre le 16 juillet et le 7 novembre, selon le site internet de l'autorité espagnole des marchés financiers (CNMV).

C'est une des premières prises de position importante de la Saur depuis qu'elle a changé de main à la mi-avril, avec son rachat par un consortium français composé de la Caisse des dépôts (47%), du groupe de traitement de déchets Séché Environnement (33%) et d'Axa IM (20%), filiale de l'assureur Axa.

Décidément, le secteur de l'eau est en ébullition en Espagne puisque parallèlement à cette opération, le français Suez et la très puissante caisse d'épargne de Catalogne, La Caixa, ont lancé une OPA commune sur la part qu'ils ne contrôlent pas encore de Aguas de Barcelona (Agbar), valorisant cette dernière à 4 milliards d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.