Benetton en bonne santé au premier trimestre

 |   |  337  mots
Le fabricant de prêt-à-porter italien a annoncé un bénéfice d'exploitation en hausse de 20,4% au premier semestre à 107 millions d'euros contre 89 à la mi- 2006. Le groupe profite du repositionnement de ses marques Playlife et Sisley, ainsi que de l'amélioration de ses ventes en Europe de l'Est. L'augmentation du chiffre d'affaires de 10,2% permet au groupe de se montrer confiant sur ses résultats de l'année.

La marque de vêtements symbole du multiculturalisme Benetton affiche une santé de fer. En effet, les résultats annoncés vendredi par le groupe italien pourraient faire pâlir d'envie une partie du secteur textile français qui vient de connaître une période de soldes plutôt morose. Avec des revenus en hausse de 10,2% à 990 millions d'euros (contre 898 millions au premier semestre 2006), le groupe enregistre une croissance robuste. Les ventes augmentent également en volume, quoique dans une proportion moindre, traduisant un meilleur mix dans les ventes.

Le bénéfice d'exploitation est lui en hausse de 20,4% à 107 millions d'euros contre 89 à la mi- 2006 et l'excédent brut d'exploitation (le solde entre les produits d'exploitation et les charges d'exploitation qui ont été consommées pour obtenir ces produits) augmente de 14,8%. Les estimations des analystes ont été dépassées, ceux-ci attendant un bénéfice d'exploitation entre 99 et 101 millions d'euros.

Dans ce contexte, le groupe a relevé son objectif de croissance du chiffre d'affaires. Il devrait se situer entre 7 et 9% contre une fourchette de 6 à 8% auparavant. Les ventes printemps/été ont été bonnes et les premiers résultats des ventes automne/hiver, qui ont été avancées pour cause de mauvais temps en Europe sont encourageants.

Dans le détail des ventes, le groupe bénéficie à plein du repositionnement de sa marque Playlife, désormais centrée sur les jeunes adultes. "Playlife a reçu un accueil enthousiaste du marché" précise un communiqué de Benetton. Le groupe connaît une nouvelle vigueur sur son marché de prédilection, l'Italie, avec des ventes en hausse de 10%. Les ventes sont également en forte hausse en Europe de l'Est (+35% pour la Russie où le groupe vient d'ouvrir son centième magasin) et en Inde. Le groupe n'a pas donné de chiffres pour cette dernière zone.

Le groupe entend désormais terminer l'année en maintenant ses indicateurs opérationnels et financiers au même niveau. Le groupe compte par ailleurs investir 300 millions d'euros pour continuer son expansion géographique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :