"Choc" se rêve en hebdomadaire d'actualité

Le magazine du groupe Lagardère change de rythme et se recentre sur l'actualité

Choc, version trash et quinzomadaire, n'a pas résisté à Internet. Lancé en juin 2004, le magazine Choc renaît cette semaine en adoptant une parution hebdomadaire et une formule revue de fond en comble. Le titre est édité par la SCPE, détenue à 80% par Lagardère Active Media et à 20% par Gérard Ponson, son directeur.

Le départ avait été fulgurant: les ventes de Choc ont en à peine un an atteint les 382.000 exemplaires (source OJD) et l'audience a rapidement flirté avec les 5 millions de fidèles. Mais le titre s'est écroulé en 2006 avec une diffusion en chute de 40%. "La presse trash est morte et notre vrai concurrent est Internet", a expliqué Gérard Ponson, directeur de l'hebdomadaire. Cet enfant terrible de la presse écrite a notamment fondé avec Thierry Ardisson "Entrevue" qui malgré une baisse de 29% de sa diffusion France payée l'an dernier reste un des plus beaux succès de presse magazine de ces dernières années avec des ventes mensuelles de 359.000 exemplaires.

Le nouveau Choc qui sera en kiosque chaque jeudi se recentre désormais sur "l'actualité et les enquêtes" et il veut séduire les moins de 35 ans. "La jeune génération est submergée par les nouveaux médias et elle a plus que jamais besoin de décryptage", explique Gérard Ponson qui admet à mi-mot que son titre ambitionne d'être le Paris Match des jeunes. D'ici l'été, il pense avoir installé le magazine parmi les news. Le titre de 100 pages a adopté un format agrandi et une maquette "épurée". En version quinzomadaire, Choc affichait des ventes de 260.000 exemplaires. En hebdomadaire, le point d'équilibre est à 160.000 exemplaire et le titre vise les 200.000 exemplaires à terme. Le titre qui a toujours été bénéficiaire a bénéficié d'une enveloppe de 5 millions d'euros pour cette nouvelle formule.

Pour faire son entrée dans la cour des grands et surtout acquérir une crédibilité, Choc a fait appel à Pierre Lescure, l'ancien président de Canal Plus nommé directeur éditorial. Il assistera Marie-Laurence Vieillard, directrice de la rédaction, pour diriger une équipe de trente journalistes.

Enfin, conformément à la stratégie Web du groupe Lagardère si chère à Didier Quillot, nouveau patron des médias, Choc met le turbo sur Internet et "devient un vrai journal cross média". "Il faut s'adapter entre le vieux et le nouveau monde", souligne Gérard Ponson.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.