Résultats supérieurs aux attentes pour le britannique Centrica

 |   |  232  mots
Son bénéfice d'exploitation a quasiment doublé, passant de 692 millions à 1,248 milliard de livres au premier semestre. Sa filiale British Gas sort du rouge.

Le EDF-GDF anglais, Centrica, numéro un britannique de la distribution de gaz et d'électricité, souvent convoité (le géant russe Gazprom s'y est intéressé avant que Londres ne mette le hola) a annoncé ce jeudi une hausse plus forte qu'attendu de son bénéfice au premier semestre.

Son bénéfice d'exploitation a quasiment doublé, passant de 692 millions à 1,248 milliard de livres. Il profite de la sortie du rouge de sa filiale British Gas qui passe d'une perte d'exploitation sur six mois de 143 millions à un profit de 533 millions, et de prix de gros de l'énergie en baisse grâce à la douceur du climat en débit d'année.

Le groupecompte investir deux milliards de livres sterling (trois milliards d'euros) au cours des trois prochaines années pour garantir la pérennité de ses approvisionnements en gaz et en électricité au Royaume-Uni.

"Les résultats des six premiers mois sont dus à des circonstances exceptionnelles et ne seront pas répétés au second semestre", a toutefois prévenu le président de Centrica, Roger Carr, dans le communiqué du groupe. Les prix de gros risquent en effet de repartir à la hausse et la demande reste assez volatile. British Gas a ainsi perdu un million de clients en 2006 en raison notamment de la hausse de ses tarifs mais en a regagné depuis en baissant ses prix à deux reprises en 2007.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :