Au coeur de la crise du subprime, Countrywide cherche un peu d'oxygène

Objet de rumeur de dépôt de bilan, la société de crédit immobilier annonce qu'elle tire sur la totalité d'une facilité de crédit de 11,5 milliards de dollars. Elle compte ainsi accroître sa liquidité et ses marges de manoeuvre financière dans un marché menacé de raréfaction du crédit.

C'est l'acteur financier vers lequel tous les yeux sont rivés en ce moment. Countrywide Financial est en effet la première société de crédit immobilier outre-Atlantique. Elle est donc susceptible d'être victime de la crise actuelle du "subprime", ces prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis. Elle fait même l'objet depuis quelques jours de rumeurs de dépôt de bilan qui font plonger le courts de son action (-13% mercredi, - 17% jeudi avant l'ouverture de la Bourse de New York)

Elle vient d'annoncer ce jeudi qu'elle tirait sur la totalité d'une facilité de crédit de 11,5 milliards de dollars. Elle compte ainsi accroître sa liquidité et ses marges de manoeuvre financière dans un marché menacé de raréfaction du crédit, de "credit crunch", en particulier dans ce secteur des prêts immobiliers.

Cette ligne de crédit qu'utilise Countrywide est mise en place par 40 grandes banques, avec une échéance d'un an pour 30% du total et de plus de quatre ans pour les 70% restants.

"Sans parler d'une liquidité qui s'est contractée sur le marché secondaire, la liquidité de financement pour le crédit immobilier s'est également restreinte", note le directeur général adjoint de Countrywide, David Sambol. Il ajoute : "Countrywide a pris des mesures décisives qui, nous le pensons, lui permettront de surmonter les défis inhérents à cet environnement difficile, de satisfaire ses besoins de financement et de poursuivre son expansion".

Le 30 juin dernier, pour rassurer les marchés, la société avait annoncé qu'elle disposait de liquidités à hauteur de 186,5 milliards de dollars. On ne sait pas si la ligne de crédit sur laquelle Countrywide annonce tirer en fait partie.

L'entreprise a apporté enfin deux précisions : le transfert de son activité de production de prêts immobiliers à sa filiale Countrywide Bank doit être achevé d'ici fin septembre. Et d'autre part, elle a durci ses conditions d'octroi de prêts afin que 90% de ceux-ci soient désormais éligibles à des garanties des organismes fédéraux Fannie Mae et Freddie Mac, ce qui limite les risques pour l'organisme créancier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.