Microsoft pourrait racheter DoubleClick pour 1,5 milliard d'euros

Le géant de Seattle est en négociation pour racheter la société spécialisée dans le placement de publicités sur Internet. Microsoft pourrait dépenser 2 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) pour racheter la société qui réalise 150 millions de dollars de chiffre d'affaires et qui est détenue par le fonds Hellman & Friedman.

Le groupe Microsoft est l'un des candidats au rachat de la société DoubleClick, spécialisée dans le placement de publicités sur Internet. Le géant de Seattle mène des négociations "actives" selon le Wall Street Journal (WSJ) qui cite une source proche du dossier. Cette transaction pourrait s'élever à 2 milliards de dollars, soit 1,5 milliard d'euros.

La société DoubleClick, qui avait été acquise par le fonds Hellman & Friedman pour 1,2 milliard de dollars en 2005, a demandé à la banque Morgan Stanley de la conseiller sur diverses options, dont une vente ou encore une entrée en Bourse, selon le journal.

Un prix très élevé au regard des chiffres de DoubleClick. Cette dernière qui offre des services de mesures d'audience et de placement des publicités sur les sites Web pour les compte des annonceurs, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires d'environ 150 millions de dollars.

Ce rachat pourrait aider Microsoft, qui a beaucoup investi depuis l'an dernier dans le secteur de la publicité en ligne, à renforcer sa place dans ce secteur, où il reste pour l'instant très loin des deux leaders, Google et Yahoo!.
Créée en 1996, DoubleClick avait l'été l'un des acteurs majeurs de la publicité en ligne à la fin des années 1990, avant d'être atteint par l'éclatement de la bulle internet. Depuis son rachat par Hellman, DoubleClick a vendu sa division de marketing par e-mail pour quelque 90 millions de dollars, et a en décembre décidé de vendre sa filiale de gestion de données et d'analyse Abacus au groupe Alliance Data Systems, pour environ 435 millions, précise le WSJ.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.