Malgré la position de force de Virgin, Londres souhaiterait d'autres candidats pour la reprise de Northern Rock

 |   |  200  mots
Selon le Financial Times, le ministre britannique des Finances Alistair Darling a demandé à la banque en difficulté d'étudier des offres concurrentes de celle du conglomérat Virgin.

Selon le Financial Times, le ministre britannique des Finances Alistair Darling a demandé à la banque en difficulté Northern Rock d'étudier des offres concurrentes de celle du conglomérat Virgin de l'homme d'affaires milliardaire Richard Branson, qu'elle a désigné comme candidat préféré pour sa reprise et qui veut marier la banque à son activité financière Virgin Money. Le "chancelier de l'Echiquier" comme on appelle le ministre des Finances outre-Manche souhaiterait une issue avant Noël.

Le gouvernement dispose d'un droit de regard sur l'opération car il a garanti les dépôts de cette banque basée à Newcastle et autorisé son financement d'urgence par la Banque d'Angleterre (BoE) qui lui a apporté la bagatelle de 29 milliards de livres sterling soit 41 milliards d'euros.

Les fonds d'investissement américains Cerberus et JC Flowers qui avaient déjà fait connaître leur intérêt auraient présenté vendredi des offres alternatives à celle de Virgin. En outre, le groupe Olivant, dirigé par l'ancien patron de la banque Abbey, Luqman Arnold, serait toujours en lice et bénéficerait désormais, selon le Financial Times, du soutien des deux premiers actionnaires de Northern Rock, les fonds SRM et RAB Capital.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :