Hitachi ferme une usine de disques durs et supprime 4.500 emplois

Le groupe électronique japonais a annoncé la fermeture d'une de ses usines au Mexique dans le cadre d'un plan de restructuration de sa division déficitaire de disques durs. L'opération va entraîner la suppression de 4.500 emplois.

Le plan de restructuration de la branche "disques durs" d'Hitachi ne fait pas dans la dentelle. Le groupe japonais, qui avait racheté les activités disques durs d'IBM pour deux milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) en 2002, a annoncé ce jeudi son intention de fermer son usine de Guadalajara, au Mexique, d'ici 2008, mettant par la même occasion 4.500 de ses employés à la porte.

Cette opération fait partie d'un vaste programme visant à refaire passer les comptes de la division disques durs de la société dans le vert, d'ici la fin de l'année. Pour ce faire, le Japonais veut réduire ses coûts de production de 300 millions de dollars sur cinq ans et améliorer ses ventes de 40% sur l'année calendaire en cours.

"Nous allons combattre la baisse des prix, mettre en avant de nouveaux produits de façon agressive, et réduire les coûts parallèlement, pour doper les bénéfices", a annoncé Hiroaki Nakanishi, le directeur général des activités de stockage du groupe.

Les investisseurs ont réagi favorablement au lancement de ce programme. Le titre Hitachi a clôturé en hausse de 3,05% à 879 yen à la Bourse de Tokyo, ce jeudi.

Les coûts exceptionnels liés à la fermeture sont estimés à près de 100 millions de dollars. La semaine dernière, Hitachi a révisé sa prévision de perte nette au seul niveau de la société mère sur l'exercice en cours clos le 31 mars, à 200 milliards de yens (1,3 milliard d'euros) contre 55 milliards de yens (350 millions d'euros) initialement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.