Ségolène Royal se prononce contre la fusion GDF-Suez

 |   |  292  mots
Dans une interview accordée à Europe 1, la candidate socialiste a confirmé qu'elle reviendrait sur la fusion entre Gaz de France et Suez si elle se concrétisait.

Les rumeurs allaient bon train depuis quelques jours: Gaz de France et Suez auraient obtenu des candidats à la présidentielle des garanties pour mener à bien leur projet de fusion. Interrogée sur Europe 1, ce matin, la candidate socialiste a tenu à clarifier la situation. "Cette information est totalement fausse. Je n'ai jamais rencontré M. Mestrallet", a-t-elle indiqué.

Et la candidate socialiste a ajouté qu'au contraire "elle reviendrait sur cette fusion pour créer un pôle de l'énergie avec EDF. Nous avons besoin de ce pôle pour faire émerger un pôle énergétique européen", relançant ainsi un projet cher aux syndicalistes. Début septembre, François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, s'était clairement prononcé pour une fusion entre les deux groupes publics, en procédant dans sa mairie, à Tulle, à leur mariage symbolique, une manifestation à l'initiative de la CGT Energie pour protester contre la fusion entre Suez et GDF.

Le contexte préélectoral s'avère peu propice à la fusion. Ni Ségolène Royal ni Nicolas Sarkozy ne souhaitent s'encombrer d'un débat aussi polémique. Les deux groupes, qui ne peuvent de toute façon fusionner avant le 1er juillet 2007, date de l'ouverture des marchés de l'énergie, devraient continuer à faire cavalier seul d'ici les élections.

Les projets qui prêtaient aux uns et aux autres des velléités de nouer des participations croisées semblent pour l'instant rester lettre morte. Chaque groupe campe sur ses positions. La semaine dernière, le 17 janvier, Suez a tenu à rappeler que "la fusion avec GDF demeurait le meilleur projet de Suez". Gaz de France tient un conseil d'administration aujourd'hui et devrait faire à nouveau un point sur son rapprochement avec le groupe dirigé par Gérard Mestrallet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :