Bénéfices en nette hausse pour Swisscom grâce à des éléments exceptionnels

L'opérateur historique helvétique Swisscom a publié ce mercredi des résultats sur neuf mois en forte hausse. Il a profité de l'intégration de sa filiale italienne Fastweb et d'autres éléments exceptionnels. Le groupe maintient ses objectifs pour 2007. A l'ordre du jour également, sa privatisation partielle dès 2008.

2 mn

Les neuf premiers mois de Swisscom "couronnés de succès": c'est la formule utilisée par son directeur général, Carsten Schloter, à l'occasion de la présentation de ses résultats de janvier à septembre 2007. Sur cette période, l'opérateur helvétique a réalisé un bénéfice net en hausse de 32,4% à 1,63 milliard de francs suisses (980 millions d'euros) et un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 3,3 milliards de francs suisses, en progression de 14,7% sur un an. Le chiffre d'affaires a augmenté de 12,3% pour atteindre les 8,1 milliards de francs suisses.

Le groupe reconnaît aussi l'impact significatif d'importants éléments particuliers sur ces résultats dont l'acquisition en mai dernier du fournisseur Internet italien Fastweb qui explique en partie ces résultats positifs. Sans les effets de cette intégration, l'activité de Swisscom ne progresse que de 0,3% et l'Ebitda baisse de 0,9%.

Parmi ces exceptionnels, le groupe mentionne aussi le rachat en décembre 2006 des 25% de participation que détenait le britannique Vodafone dans Swisscom qui a fait progresser le bénéfice par action du groupe helvétique de 44% à 31,41 francs suisses. Egalement, la vente en mai dernier d'Antenna Hungaria à TDF et d'Accarda ont généré des entrées de trésorerie de 798 millions.

Malgré ces éléments exceptionnels élévés, M. Schloter a estimé que les chiffres publiés sur neuf mois sont "réjouissants dans un marché des télécommunications globalement stagnant ou en recul".

Ainsi le chiffre d'affaires de sa division "Fixnet" a reculé de 4,7% à 2,9 milliards de francs suisses. Swisscom note que la hausse des abonnements à l'Internet haut-débit (+19,4%) n'a pas permis de "compenser le recul du chiffre d'affaires généré par le secteur téléphonie fixe". Les raccordements aux lignes fixes analogues ont en effet baissé de 1,7%. L'activité "Mobile" en revanche progresse de 4,3% et affiche un chiffre d'affaires de 2,8 milliards. Les nouveaux abonnés au téléphone mobile ont crû de 7,3%.

M. Schloter a également souligné la hausse des investissements dans l'ADSL, la fibre optique et la téléphonie mobile en Suisse, qui ont atteint 1,7 milliard de francs suisses sur les neuf premiers mois, contre 852 millions il y a un an. Swisscom espère notamment couvrir "d'ici le deuxième trimestre 2008 environ 90% de la population suisse" avec un débit Internet allant jusqu'à 7 mégabits. Concernant la télévision haute définition, l'opérateur compte sur son lancement "au plus tard" pour l'Euro 2008.

Swisscom laisse inchangés ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice 2007. Il attend toujours un chiffre d'affaires de 11,2 à 11,3 milliards de francs suisses et un bénéfice d'exploitation situé entre 4,4 et 4,5 milliards.

La Bourse suisse a accueilli ces résultats avec une hausse de 0,69% du titre Swisscom à 425 francs suisses.

Nouvelle initiative de privatisation partielle
Carsten Schloter a également annoncé que Swisscom table sur une poursuite de sa privatisation partielle début 2008 afin de faciliter son développement. Aucune précision n'a été apportée pour savoir à quel niveau de participation l'Etat suisse descendrait. L'opérateur est actuellement détenu à 54,5% par l'Etat suisse.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.