Chypre et Malte devraient rejoindre la zone euro début 2008

 |   |  321  mots
La Commission de Bruxelles va recommander l'adhésion des deux îles méditerranéennes à la zone euro à court terme. La Slovaquie pourrait suivre en 2009.

La Commission européenne recommandera mercredi prochain aux ministres des Finances des Vingt-Sept d'accepter l'adhésion de Chypre et de Malte à l'euro au 1er janvier 2008, selon un document de l'institution rendu public par l'agence Reuters. "Chypre remplit les conditions nécessaires à l'adoption de la monnaie unique", peut-on y lire. La même formule est utilisée pour Malte. L'approbation de ces recommandations par les ministres des Finances est une formalité.

La Slovénie a été le premier nouvel entrant à adhérer à la monnaie unique le 1er janvier dernier. La Slovaquie a demandé à faire de même en 2009 et la Pologne veut y adhérer en 2012.

De son côté, le ministre tchèque des Finances, Miroslav Kalousek, a annoncé ce jeudi qu'il demandera en août au gouvernement de fixer au 1er janvier 2012 la date d'adoption de l'euro. Jusqu'à maintenant, le gouvernement de centre-droit n'a pas fixé de date pour l'adoption de la monnaie européenne, se bornant à décrire comme "réaliste" l'échéance de 2012. Miroslav Kalousek a estimé que le déficit public du pays serait "le seul obstacle réel" à l'adoption de l'euro en 2012.

Les membres de la zone euro pourraient en particulier s'interroger sur le fait de savoir si le pays a acquis une stabilité financière de long terme qui nécessite des réformes en matière de dépenses publiques. En avril, le gouvernement a décidé d'importantes réductions en matière de fiscalité et de dépenses publiques, de façon à ramener le déficit en 2008 à 3% du PIB, limite imposée par l'Union européenne, puis à 2,6% et à 2,3% au cours des deux années suivantes.

Le parlement devrait débattre des réformes en juin, mais la fragile coalition de centre-droit n'a pas l'assurance d'obtenir une majorité sur cette question, l'opposition de gauche estimant que le volet fiscal des réformes représente un cadeau pour les revenus les plus élevés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :