Ingenico confirme sa meilleure santé financière

 |   |  260  mots
Le spécialiste français des terminaux de paiement a enregistré l'an dernier une hausse de 17,6% de son chiffre d'affaires à 506,5 millions d'euros. Ingenico qui a renoué avec les bénéfices au premier semestre confirme que sa rentabilité va s'améliorer.

Le spécialiste français des terminaux de paiement Ingenico a enregistré en 2006 un chiffre d'affaires supérieur à ses prévisions, en hausse de 17,6% sur un an à 506,5 millions d'euros, selon un communiqué du groupe. L'activité a atteint un niveau "record" au quatrième trimestre, en progression de 5,1% par rapport à la même période de 2005 à 131,3 millions d'euros, tirée par l'Asie et l'Europe du Sud malgré le recul de l'Europe du Nord, précise encore la société.

Ingenico, qui a renoué avec les bénéfices au premier semestre avec un profit net de 8,3 millions d'euros, indique dans son communiqué que le second semestre "confirmera l'amélioration de la profitabilité du groupe" avec "une forte réduction de la dette nette au 31 décembre 2006".

Sans fournir de prévisions chiffrées, le groupe "estime que son exceptionnel positionnement géographique et son haut niveau technologique lui permettront de profiter des opportunités de croissance du marché sur l'exercice 2007", selon le communiqué.

L'exercice 2006 a été marqué par l'intégration de Moneyline (fournisseur de solutions technologiques pour l'équipement de points de vente et d'agences bancaires) pour 6,1 millions d'euros, par la progression en Amérique Latine et Europe Centrale et le gain de parts de marché en France, ajoute la société.

L'année "a également permis à Ingenico d'étendre ses marchés cibles, que ce soit avec le rechargement de cartes pré-payées, la dématérialisation de contrat (avec Europcar par exemple) ou avec les pilotes de paiement Contactless et Near Field Communication", selon le groupe français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :