Gros contrat au Qatar pour une usine d'engrais

 |   |  102  mots
L'italien Saipem engrange ainsi 1,4 milliard d'euros. Le sud-coréen Hyundai Engineering recevra, lui, plus de 600 millions d'euros.

Le développement des pays du Golfe continue à générer d'importants contrats pour les firmes étrangères de haute technologie.

Ainsi, ce lundi, le Qatar passe de gros contrats à un consortium pour la construction dans sa capitale Doha d'une usine d'engrais qui doit être mise sur pied en quarante mois soit un peu plus de trois ans.

Au sein de ce groupe, la firme parapétrolière italienne Saipem, filiale du grand pétrolier transalpin Eni, obtient un contrat de 1,4 milliard d'euros. Le sud-coréen Hyundai Engineering est lui aussi de la partie pour un contrat de plus de 600 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :